Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Michael Andretti déçu de la résistance des écuries sur l'entrée d'Andretti en F1

F1. Michael Andretti rêve de faire entrer son écurie en F1. L'homme d'affaire estime que Liberty Media et les écuries auraient beaucoup à gagner en conquérant le marché américain.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'équipe Andretti dispute le championnat d'Indycar
© Steve Grant / L'équipe Andretti dispute le championnat d'Indycar

Michael Andretti rêve de faire son retour en Formule 1. Depuis plusieurs semaines, le sujet suscite un intérêt croissant. Récemment, la FIA a jugé que tous les critères requis étaient remplis, bien que cela ne garantisse pas une place pour son équipe sur la grille de départ.

La famille Andretti a toujours été étroitement liée au monde du sport automobile. Mario, le père de Michael, a remporté le championnat de F1 en 1978. Bien que son fils n'ait pas connu de succès notable dans cette catégorie (il est resté moins d'un an chez McLaren en 1993), il a été couronné champion en CART en 1991. Après son passage éphémère en F1, il est retourné en CART jusqu'en 2002. Depuis sa retraite sportive, Michael est resté impliqué dans le domaine de l'automobile en tant que dirigeant de l'écurie Andretti Autosport en Indycar.

Installer la F1 aux États-Unis

Depuis six ans, Michael Andretti s'efforce d'intégrer son écurie dans le cercle très fermé de la Formule 1. L'homme d'affaires américain souhaite que le championnat compte 11 équipes. « Ce serait très bénéfique pour la F1 d'explorer le marché américain », a déclaré le directeur lors d'une interview accordée au média Bloomberg. « Ces dernières années, les séries ont attiré un nouveau public. Si nous entrions en F1, ce serait en partenariat avec Cadillac et avec un pilote américain dans la voiture. Nos monoplaces seraient entièrement fabriquées aux États-Unis avec des entreprises du pays et un pilote local. Il y aurait un intérêt significatif de la part du pays, bien plus que pour Haas, qui est en quelque sorte une version mini de Ferrari avec des ingénieurs de l'équipe italienne. »

Michael Andretti travaille sur les démarches pour faire entrer son équipe dans le paddock. Pendant de nombreuses saisons, le nombre d'équipes a été limité à 10. Les équipes actuelles ne voient pas d'un bon œil l'arrivée de l'Américain. Du point de vue financier, les parts seraient redistribuées et un nouveau concurrent ferait son apparition sur la piste. « Je m'attendais à des désaccords, mais pas à une telle réticence », admet l'homme d'affaires de 61 ans. « Cependant, je pense que tout le monde y trouverait son compte. Il y aurait un public plus fidèle qui suivrait les courses. Cela renforcerait donc l'économie. La notoriété de notre groupe aux États-Unis pourrait attirer de nouveaux spectateurs et améliorer le spectacle. »

Andretti n’abandonnera pas en cas d'accès refusé

Michael Andretti est conscient de la difficulté de performer en Formule 1 et de participer à des courses dans ce championnat. Il a découvert cet univers en tant que pilote et tente d'y faire son entrée depuis plusieurs années. « La F1 n'est pas comparable à l'Indycar », a expliqué l'ancien pilote de McLaren. « En Indycar, il vous suffit d'acheter la voiture. En Formule 1, il faut la construire entièrement. »

En cas de refus d'accès au monde de la F1, le directeur du constructeur automobile a confié qu'il serait « très déçu ». Cependant, il ne compte pas abandonner et envisage de retenter sa chance en cas de refus. « Les moments difficiles sont ceux qui nous forgent », a déclaré l'Américain. « Nous deviendrions plus forts pour tenter à nouveau notre chance. Nous allons construire un projet solide. »

L'équipe américaine espère obtenir une place dans le championnat pour la saison 2026.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut