Hamilton remotive les troupes de Mercedes avant Las Vegas

F1. Lewis Hamilton est revenu, durant la conférence de presse d'avant-course, sur les résultats irréguliers de Mercedes sur cette fin de saison, ainsi que sur ses chances de terminer vice-champion, derrière l'intouchable Verstappen.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lewis Hamilton se réjouit de la deuxième place au championnat constructeur de son équipe et ne considère pas le titre honorifique de vice-champion du monde comme une obligation pour lui.
© Motors Inside / Lewis Hamilton se réjouit de la deuxième place au championnat constructeur de son équipe et ne considère pas le titre honorifique de vice-champion du monde comme une obligation pour lui.

Le septuple champion du monde britannique était en conférence de presse et a répondu en positivant sur les questions des résultats de son équipe et sur son classement au championnat pilote. Hamilton n'a pas manqué de se réjouir de l'arrivée de la F1 à Las Vegas.

Motors Inside sans pub ?

« Je suis certainement plus confiant pour ce Grand Prix que pour le précédent. Néanmoins, je pense que ce sera un défi de faire fonctionner les pneus ce week-end et nous ne sommes souvent pas nécessairement les plus rapides dans les lignes droites, mais suivre tout le monde dans les virages, même si ce n’est pas le plus technique des circuits. J’espère que cela rendra les choses un peu plus faciles », déclare le Britannique.

« Eh bien, le sport continue de se développer. C’est un business en fin de compte, et je pense que vous verrez toujours de bonnes courses ici. C’est un si grand pays. Je pense que pour vraiment exploiter le marché ici et vraiment captiver le public ici. C’est l’une des villes les plus emblématiques qu’il y a dans les villes uniques qu’ils ont ici parmi les autres villes étonnantes qu’ils ont en Amérique. Toutes les lumières, le spectacle, c’est un grand spectacle, c’est sûr. Peut-être qu’avec le temps, les gens de la communauté ici apprendront à aimer ce sport, tout comme nous avons eu le privilège de grandir et d’en faire l’expérience. Peut-être que la piste sera bonne, peut-être qu’elle sera mauvaise », s’interroge Lewis Hamilton

Les résultats en dents de scie de Mercedes

« Il y a du potentiel, évidemment, dans la voiture. Nous avons eu deux très belles courses auparavant. Nous l’avons juste eu dans la mauvaise fenêtre, et c’est de notre faute à tous. Mais nous en avons tiré des leçons et des expériences comme celle-là, vous apprenez plus que la défaite, vous savez. C’est douloureux pour tout le monde. Mais tout le monde s’en est remis. Nous étions de retour à l’usine la semaine suivante. Tout le monde est très motivé pour finir en force cette saison. Et je n’ai aucun doute que nous le pouvons », positive le septuple champion du monde.

« Je ne sais pas s’il fallait nécessairement leur rappeler tout le travail qu’il y a à faire, mais il y a toujours de bonnes choses à tirer d’un week-end difficile comme celui-là et c’est sûr, quand vous avez ce genre de coups de pied, cela met les choses en perspective. Je pense vraiment qu’avec l’année dernière, à la fin de la saison, nous avons eu cette victoire. Et même si c’était un très gros coup de pouce pour l’équipe, cela nous a peut-être fait penser que nous allions être meilleurs l’année prochaine. Et donc je suis vraiment reconnaissant pour l’expérience parce que les gars savent toujours que nous ne sommes pas aussi proches que nous aimerions le penser, ce qui signifie que nous devons travailler plus dur, et nous devons juste faire un meilleur travail dans tous les domaines, mais personne dans l’équipe ne se fait d’illusions, donc nous réalisons que nous avons une montagne escarpée à gravir », poursuit le pilote Mercedes.

« Cela ne fait pas de différence si je suis deuxième ou troisième » du championnat

« Il y a 30 points en deux courses à prendre. Il faudrait qu’il ait deux catastrophes et que je sois deuxième, en gros. Mais pour moi, honnêtement, cela ne fait pas vraiment de différence si je suis deuxième ou troisième. Je pense que nous avons quand même eu une année incroyable compte tenu de la voiture que nous avons eue. Nous n’aurions jamais pensé que nous nous battrions pour la deuxième place chez les constructeurs et que nous frapperions à la porte de la voiture la plus dominante, probablement, de notre époque. Alors oui. Je suis reconnaissant d’être là où nous sommes et d’avoir une saison à moitié décente. Beaucoup mieux que l’année dernière », se réjouit le Britannique.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Lewis Hamilton

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut