Grand Prix de Las Vegas : Max Verstappen ne conteste pas sa sanction

F1. Après une première réaction assez sèche pendant la course, Max Verstappen estime que les commissaires de la FIA "ont probablement fait le bon choix" en le pénalisant pour avoir poussé Charles Leclerc hors de la piste au départ du Grand Prix de Las Vegas.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Verstappen a égalé Sebastian Vettel au classement du nombre de victoires, à 53.
© Motors Inside / Lerooy / Verstappen a égalé Sebastian Vettel au classement du nombre de victoires, à 53.

Au départ de la course, Max Verstappen s'élance en deuxième position. Il rattrape le leader Charles Leclerc au niveau du premier virage, mais la température de la piste et des pneumatiques du hollandais, combiné avec un freinage tardif, fait qu'il tasse le monégasque en dehors des limites de piste, et prend ainsi la première place. Très vite, sa manœuvre est placée sous investigation par les commissaires. Plus tard, la sanction tombe et le pilote écope de 5 secondes de pénalités, qu'il effectuera à son prochain arrêt au stand. Le triple champion du monde, à l'annonce de sa pénalité par son ingénieur, envoie une réponse bien à lui. « Ouais, c'est bon, envoyez-leur mes salutations ».

Motors Inside sans pub ?

En conférence de presse d'après course, Max Verstappen explique sa réaction. « Vous savez, sur le moment, vous êtes aussi plein d'adrénaline et je n'étais pas content de la décision. Mais, avec le recul, je me dis que c'était probablement la bonne décision ».

Il est aussi revenu sur sa manœuvre qui lui a valu la sanction. « Eh bien, je veux dire, le début était bon. Mais ensuite, nous avons freiné assez tard pour défendre la position mais j'étais un peu à l'intérieur, sur la terre, je suppose. Dès qu'on est un peu hors ligne ici, c'est une adhérence super faible. Et c'est ce qui s'est passé. J'ai freiné et il n'y avait pas d'adhérence. [...] Et oui, après cela, avec ces cinq secondes, c'était définitivement un peu plus difficile de revenir à l'avant ».

Le pilote Red Bull a pu être observé après la course, en train de discuter de l'incident avec Charles Leclerc, dans le véhicule les emmenant au podium. Il expliquera par la suite, « Je ne voulais pas pousser Charles hors de la piste, mais je n'ai pas pu ralentir et j'ai continué à glisser sur mes quatre roues, en largeur. C'est pour ça qu'on a dû faire un grand écart ».

La pénalité de temps de Verstappen s'est finalement avérée inefficace puisqu'il a remporté sa 18ème course de la saison, devançant Leclerc qui a dépassé Sergio Perez dans le dernier virage de la course pour enregistrer une P2.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Las Vegas

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut