La FIA donne un rappel aux patrons de Mercedes et Ferrari

F1. Toto Wolff avait tenu des propos jugés "inadaptés" en conférence de presse d'avant course à Las Vegas. Finalement, Mercedes s'en sort avec un simple avertissement.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Aucune des deux équipes n'aura de sanction financière
© Motors Inside / Aucune des deux équipes n'aura de sanction financière

Mercedes et Ferrari devraient se rappeler de leur premier passage à Las Vegas mais pour des raisons variées. En plus de la cérémonie colossale d'inauguration, l'équipe a connu des qualifications difficiles puis une course mitigée. Côté garage italien, le week-end a très mal débuté, avec de gros problèmes sur la voiture de Carlos Sainz après que le pilote soit passé sur une bouche d'égout. Puis tout le reste s'est bien dégoupillé avec une belle P2 de Charles Leclerc.

Motors Inside sans pub ?

Mercedes s'en sort

Outre une performance décevante en course, Mercedes a été averti pour les déclarations de Toto Wolff jugées inappropriées lors de la conférence de presse, constituant une violation de l'article 12.2.1.f du Code Sportif International de la Fédération. Le communiqué officiel précise : « La FIA considère que le langage de ce type est inacceptable à l'avenir, en particulier lorsqu'il est utilisé par des participants au sport qui ont un profil public élevé et qui sont perçus par beaucoup, en particulier les plus jeunes adeptes du sport, comme des modèles, et que la FIA ne tolérera pas à l'avenir l'utilisation d'un tel langage dans les forums de la FIA par n'importe quel intervenant. »

Cependant, en raison de circonstances atténuantes, la FIA a décidé d'émettre un avertissement simple. « Sur la base de la soumission du directeur d'équipe, l'utilisation du langage en question était dans ce cas inhabituelle et a été provoquée par une interruption abrupte lors de la conférence de presse et ne peut donc pas être considérée comme typique de ce directeur d'équipe », a ajouté l'instance.

Ferrari profite également d'une circonstance atténuante

Même problème mais pas au même moment. Après que Carlos Sainz ait été pénalisé pour un changement de batterie, Frederic Vasseur s'est offusqué de la sanction reçue par son pilote. Il est clair que la cause de l'incident émane d'un problème sur la piste. Tout comme Toto Wolff, une enquête avait été ouverte pour un langage jugé inadapté.

Finalement, la FIA a expliqué dans un communiqué que : « Dans ce cas, le directeur d'équipe était extrêmement contrarié et frustré par l'incident survenu lors des essais libres 1, et un langage tel que celui-ci de sa part n'était pas habituel ;En tenant compte des circonstances atténuantes mentionnées 3 ci-dessus, les commissaires émettent dans ce cas un avertissement formel. »

Les deux écuries s'en sortent sans sanctions financières.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Las Vegas

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut