Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Une solution pour refroidir les pilotes en cas de chaleurs extrêmes et les autres infos de la dernière commission F1

F1. Plusieurs mesures ont été prises concernant des les fortes chaleurs vécues au Qatar, les pneus, les règlements notamment. On vous détaille les décisions prises par la commission F1 organisée par la FIA.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le drapeau de la FIA qui flotte sur le paddock.
© Motors Inside - Remy Midez / Le drapeau de la FIA qui flotte sur le paddock.

La commission de la Formule 1 s'est réunie cette semaine et a publié un communiqué des points actés. La prochaine commission aura lieu en mars 2024.

Mieux aérer les pilotes dans le baquet

Lors du Grand Prix du Qatar, des températures sur la piste extrêmes ont été vécues par les pilotes, en rendant certains malades pendant le Grand Prix, comme Esteban Ocon, ou provoquant des malaises en fin de course. Ces situations, dangereuses, ont été prises au sérieux par la FIA qui envisage d'imposer des systèmes d'aération dans le cas de fortes chaleurs. Au Qatar, la piste était à 50°C, le baquet du pilote étant alors largement à plus de 60°C pendant 1h30...

« Avec les températures extrêmes rencontrées lors du Grand Prix du Qatar, la Commission a approuvé des mises à jour des Règlements techniques permettant l'installation d'une prise d'air pour augmenter le refroidissement du pilote sur la voiture. Une analyse supplémentaire est en cours pour des options de refroidissement supplémentaires pour des conditions plus extrêmes. »

Le budget capé ne tiendra plus compte des coûts de développement durable

Le règlement financier sera aussi mis à jour concernant une exclusion des dépenses liés à tout ce qui concerne le développement durable. L'objectif de la F1 est d'atteindre la neutralité carbone en 2030 et pour cela les équipes ont besoin d'investissement. Elles pourront désormais faire ces investissements sans être bloqués par les limites des dépenses annuelles qui doivent concernées seulement le développement sportif.

« La Commission a approuvé des ajustements supplémentaires concernant l'exclusion des coûts en faveur de l'amélioration de la durabilité dans les règlements financiers. Il s'agit spécifiquement des coûts attribuables à la définition et à l'identification des objectifs de durabilité et de la stratégie envisagée pour les atteindre, ainsi que de la surveillance, de la collecte et de la production de rapports pour mesurer les progrès par rapport à l'empreinte carbone, aux objectifs d'émissions et aux objectifs de durabilité 'Global ESG'. »

Développement de la voiture 2026 interdit avant 2025

Les acteurs, équipes, dirigeants se sont mis d'accord pour ne pas travailler sur les monoplaces de 2026 avant 2025. La date n'est pas exacte mais il s'agira probablement de mi-janvier, après les vacances de fin d'années.

« La Commission a convenu qu'aucun travail ne pourrait être effectué sur le développement d'une voiture pour la saison 2026 avant le début de 2025. »

Un nouveau format sprint en 2024

Un nouveau format sprint est en réflexion face à l'échec de l'intérêt provoqué par le format actuel. Il produit en effet des mini courses, proches des courses classiques sans plus d'intérêt ni pour les spectateurs ni pour les pilotes. La FIA assure donc travailler sur le sujet et proposera des pistes bientôt.

« La Commission a globalement soutenu une mise à jour du Format Sprint pour 2024 afin de rationaliser davantage le week-end en séparant les activités du Sprint de celles du Grand Prix. Le calendrier final des événements Sprint 2024 sera publié dans les semaines à venir. »

Un des points critiqués aujourd'hui est le fait de ne pas pouvoir régler les monoplaces différemment entre la course sprint et la course normale, impliquant aucun progrès et aucune différence pour les performances possible. Ce sujet est donc en réflexion.

« Le Comité consultatif sportif examinera les détails spécifiques, en particulier en ce qui concerne le timing et les réglementations du parc fermé, en vue de présenter une proposition finale à la Commission de la F1 lors de la première réunion de 2024. »

Pluie et Tests de réduction des projections d'eau

La FIA a commencé des tests de kit antiprojection qui sont pour l'instant un fiasco étant donné l'importance du fond plat dans la dissipation des gouttes d'eau dans l'air, actuellement. La FIA devra poursuivre ses recherches et assure que de nouveaux concepts verront le jour.

« Les membres de la Commission ont reconnu l'importance de ce projet, et un test supplémentaire aura lieu au printemps 2024. Ce test utilisera un design de couverture qui enveloppe complètement le pneu, afin d'établir une preuve de concept pour le cache-roue avec ces voitures et d'aider à définir la direction future du projet. »

Mises à jour des Règlements techniques et sportifs

La FIA comme à son habitude met à jour ses règlements régulièrement. On ne sait pas encore les éléments précis mais une réduction du nombre de pièces métalliques dans le fond plat est concerné. La publication des règlements à jour se fera dans les prochains jours.

« Une mise à jour liée à la sécurité des Règlements techniques a été approuvée, atténuant le danger créé par les composants métalliques dans le plancher s'ils venaient à se détacher, en limitant leur masse et leur nombre. »

« D'autres mises à jour mineures des Règlements techniques et sportifs pour 2024 ont été approuvées par la Commission. »

Couvertures chauffantes et nombres de pneus

Enfin, concernant les pneumatiques et dans l'objectif de permettre aux équipes de mieux gérer leur pneumatiques, les couvertures chauffantes resteront en 2024, alors qu'elles devaient être interdites. La commission explique que cela permettra de conserver une meilleure gestion des pneus et donc d'optimiser les performances en piste pour favoriser le spectacle.

« La Commission a convenu que l'orientation du développement des pneus futurs devrait être axée sur la réduction des problèmes de surchauffe et l'amélioration de la capacité de course des pneus. Par conséquent, la décision a été prise de maintenir les couvertures chauffantes pour 2025 et de supprimer les appendices pertinents des Règlements sportifs et techniques qui exigeaient une décision ultérieure en juillet 2024. »

Pour terminer, le nombre de trains de pneus restera également inchangé alors que des discussions étaient lancées pour passer de 13 trains de pneus par voitures et par weekend à 11 et faire ainsi des économies.

« Suite à l'essai d'une attribution alternative de pneus lors de deux événements cette saison, la Commission a décidé de rester avec les 13 jeux standard de pneus secs pour la saison 2024, avec la suppression des sections pertinentes des Règlements concernant l'ATA. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut