Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Sergio Pérez reçoit un avertissement pour avoir critiqué les commissaires à la radio

F1. Sergio Pérez a reçu un avertissement formel de la part des commissaires sportifs du Grand Prix d'Abu Dhabi après avoir qualifié leur décision de lui infliger une pénalité de cinq secondes de « blague » à la radio de l'équipe.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
C'est assez rare de voir Pérez critiquer ainsi les commissaires
© Motors Inside / C'est assez rare de voir Pérez critiquer ainsi les commissaires

Pérez a été pénalisé de cinq secondes pour avoir heurté Lando Norris, pendant le 47ème tour de la course, au virage 6. Alors qu'il tentait de dépasser le Britannique, le pilote mexicain tourne sur la monoplace McLaren, créant une collision. Pour Pérez, c'est Norris qui était à blâmer, car il se sentait en avance. Mais Norris a déclaré qu'il faisait en fait de la place pour laisser passer Pérez exprès, bien que le Mexicain l'ait quand même percuté.

Pérez n'a pas hésité à montrer son désaccord, non pas sans véhémence, avec la pénalité, qui le rétrogradait de la deuxième à la quatrième place à l'arrivée. Après avoir franchi la ligne d'arrivée, il s'en est pris aux commissaires à la radio de l'équipe, en disant : « Les commissaires sont une blague, mec. Je n'arrive pas à y croire. Ils ont été très mauvais cette année, mais c'est une blague. C'était vraiment une blague ».

Une intervention qui ne passe pas du tout auprès des commissaires, qui ont convoqué Pérez pour ses commentaires et, après avoir reçu des excuses, ont décidé de lui donner un avertissement formel.

Dans leur verdict, les commissaires ont déclaré qu'ils n'avaient aucun problème avec les critiques publiques, mais ont estimé que Pérez avait franchi la limite des « insultes personnelles », ce qui constitue une violation du Code sportif international.

« Les commissaires sportifs ont expliqué au pilote qu'ils n'avaient aucun problème à ce que quelqu'un soit en désaccord avec leurs décisions, mais que les commentaires qui constituent des insultes personnelles, sont une violation du Code sportif international », indique leur communiqué.

« Le pilote a présenté des excuses sincères à chacun des commissaires sportifs et a expliqué qu'il avait fait ces commentaires dans le feu de l'action, et qu'il n'avait pas pris en compte le fait qu'ils seraient diffusés et l'impact de ceci », avant de rajouter, « il a exprimé son regret que ses commentaires aient offensés qui que ce soit ou nui au sport, ce qu'il a dit vouloir éviter. Les commissaires sportifs acceptent ses déclarations et acceptent ses excuses ».

« Les commissaires notent également que le conducteur n'est pas connu pour faire de tels commentaires et qu'il a toujours été extrêmement respectueux lors des audiences des commissaires ». Les commissaires sportifs ont précisé que Pérez n'était toujours pas d'accord avec leur décision de le pénaliser, mais qu'ils pouvaient désormais comprendre leur point de vue.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Abu Dhabi

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut