Toto Wolff félicite le fair-play de Charles Leclerc

F1. Charles Leclerc a tenté une stratégie pour faire passer Ferrari devant Mercedes au classement constructeurs. Cependant, il n'a pas usé de moyens anti-sportif, une attitude appréciée par Toto Wolff.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Toto Wolff a apprécié le comportement de Charles Leclerc à Abu Dhabi.
© Mercedes / Toto Wolff a apprécié le comportement de Charles Leclerc à Abu Dhabi.

Le championnat des constructeurs a été indécis jusqu'au bout. Entre la remontée en fin de saison d'AlphaTauri et la bataille Mercedes - Ferrari, la saison, dominée de la tête et des épaules par Red Bull, a offert un peu de duel entre les autres rivaux. La deuxième place du championnat s'est jouée lors de la dernière course de la saison à Abu Dhabi.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Afin de faire gagner Ferrari, Charles Leclerc a tenté une stratégie visant à faire passer Sergio Perez devant lui et le faire s'échapper à plus de cinq secondes (car il était pénalisé) de George Russell, alors 4e.

Leclerc n'a pas usé de techniques déloyales

La stratégie n'a finalement pas marché. Sergio Perez n'a pas eu le temps nécessaire pour distancer le pilote Mercedes. Afin de creuser cet écart, Charles Leclerc avait même songé à ralentir George Russell dans le dernier secteur. Cependant, il n'avait pas envie de prendre davantage de risques. Après que le Monégasque se soit ravisé, Toto Wolff a félicité la sportivité et le fair-play de son adversaire.

« Nous sommes arrivés ce week-end un peu en retrait lorsque vous avez vu les performances de Ferrari lors des dernières courses », a déclaré le directeur de Mercedes. « Nous avons deux gars qui se battent à l'avant et je pense que la conduite de George était impeccable, gérant évidemment les écarts à la fin. La lutte avec Ferrari est une formidable bataille entre ces deux grandes marques, une équipe que nous respectons beaucoup, et Charles a conduit comme un vrai sportif à la fin. »

Pas de réussite pour Ferrari

Dans cette lutte jusque dans les derniers tours, Mercedes ne s'était pas focalisé sur Sergio Perez. « Pendant un certain temps, Perez n'était pas vraiment sur notre radar », a expliqué Toto Wolff. « Nous nous sommes concentrés uniquement sur nous-mêmes. Ensuite, nous savions que nous devions être à moins de cinq secondes de Perez. Mais Leclerc était tellement loin devant que nous ne croyions pas qu'il puisse gérer ces écarts pour peut-être nous maintenir derrière. À la fin, il aurait pu tirer le frein à main dans le dernier secteur, et il ne l'a pas fait. Je pense que cela montre le caractère d'un pilote. »

La stratégie mise en place par Charles Leclerc n'a pas totalement fonctionné en piste. Le pilote Ferrari voulait à tout prix faire gagner son équipe. « Je demandais constamment l'écart entre George et Checo », a-t-il témoigné. « Puis ils m'ont dit que Checo avait dépassé George, donc je savais que Checo était derrière moi et sa meilleure chance était évidemment d'obtenir le DRS et d'essayer de s'éloigner le plus possible de George. Je savais qu'il y avait pas mal de discussions entre mon ingénieur et moi, et je lui ai également fait savoir que c'était mon plan. Mais ça n'a pas fonctionné. »

Ferrari a terminé sur la dernière marche du podium, à trois points de Mercedes.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Grand Prix d'Abu Dhabi

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut