Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Ferrari a vécu une saison "en deux parties" pour Charles Leclerc

F1. En début de saison, les Ferrari étaient derrière les Mercedes, Aston Martin et à des années-lumière des Red Bull. Mais à partir de l'Italie, ils ont commencé à retrouver de la performance et à obtenir plusieurs podiums.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc est monté sur six podiums, mais n'a pas connu la victoire en 2023.
© Ferrari / Charles Leclerc est monté sur six podiums, mais n'a pas connu la victoire en 2023.

Une saison en dents de scie pour la Scuderia Ferrari. L’écurie italienne a terminé cette saison à la troisième place du classement constructeur, avec 406 points, trois unités de moins que Mercedes. Charles Leclerc s’est classé cinquième du championnat pilote avec 206 points, son coéquipier Carlos Sainz termine un rang derrière avec 200 unités.

Ferrari a obtenu neuf podiums cette année, six avec le Monégasque et trois avec l’Espagnol. C’est d’ailleurs le pilote numéro 55 qui a décroché la seule victoire de la saison des rouges, lors du Grand Prix de Singapour, le 17 septembre dernier, l’unique course principale que Red Bull n’a pas remportée.

Cependant la saison de Ferrari n’a pas été linéaire. Sur les 12 premières de saison les rouges n’ont obtenu que trois podiums, tous inscrits par Leclerc, lors des Grand Prix d’Azerbaïdjan, d’Autriche et de Belgique, quand Alonso et son Aston Martin en a obtenu six et Mercedes cinq, dont un double podium en Espagne, le 4 juin dernier, avec Lewis Hamilton deuxième et George Russell troisième.

Un déclic dans la deuxième moitié de saison


Ferrari a connu de meilleurs résultats à partir du Grand Prix d’Italie, à Monza, le 3 septembre dernier. Carlos Sainz a décroché la troisième place, avant sa victoire à Singapour deux semaines plus tard. Les rouges ont enchaîné deux podiums consécutifs en deux semaines, lors des Grand Prix à Austin et à Mexico, Sainz et Leclerc ont terminé à chaque fois troisième. Le Monégasque aurait dû être sur le podium aux Etats-Unis, mais il a été disqualifié pour une hauteur de caisse non conforme.

Le pilote numéro 16 a terminé les deux dernières courses de la saison, à Las Vegas et à Abu Dhabi, sur la deuxième marche du podium. Après cette longue saison, Charles Leclerc est revenu sur les performances de son équipe. Pour le Monégasque, Ferrari a retrouvé de la performance à partir du Grand Prix du Japon, le 24 septembre dernier, où il avait terminé à la quatrième place.

« Je pense que nous avons eu une saison en deux parties : nous avons eu l’avant et l’après Japon au moins de mon côté. Je me sens beaucoup plus à l’aise avec la voiture depuis le Japon. Nous avons travaillé sur la régularité de la voiture dans différentes conditions, ce qui a beaucoup aidé mon style de pilotage. Ce que j’aime beaucoup c'est d’avoir une voiture survireuse et un avant solide, ce que je n’ai pas pu avoir dans la première partie de la saison », détaille Charles Leclerc.

« Il y a encore beaucoup de travail à faire surtout en course, avec les pneus, tout dépend des détails dont nous avons besoin pour que tout soit correct et pour le moment, notre voiture n’est pas assez bonne et pas assez constante, surtout sur les longs relais, donc nous travaillons là-dessus », poursuit le pilote Ferrari.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Charles Leclerc

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut