Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Duels des coéquipiers de la saison de F1 2023 : qui l'a emporté sur son ennemi numéro 1 ?

F1. Certains ont été très proches en termes de résultats, d'autres ont été largement battus par leurs coéquipiers. Après une saison 2023, outrageusement dominée par les Red Bull, voici le bilan des duels de coéquipiers des dix équipes de la grille.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Si l'ambiance entre deux coéquipiers d'une écurie est cordiale en début de saison, le duel pour finir devant l'autre est parfois âpre.
© Motors Inside / Si l'ambiance entre deux coéquipiers d'une écurie est cordiale en début de saison, le duel pour finir devant l'autre est parfois âpre.

Red Bull – Max Verstappen contre Sergio Perez

22 Grand Prix et 6 Sprint sur cette saison, pour 26 victoires au total pour l’écurie autrichienne. 21 succès en course, deux grâce à Sergio Perez, en Arabie Saoudite et en Azerbaïdjan, les 19 autres remportées par Max Verstappen. Cinq victoires lors des Sprints, toutes obtenus avec le triple champion du monde. Red Bull est monté sur le podium à toutes les courses, excepté lors du Grand Prix de Singapour.

Qualifications : 20 – 2
Course : 20 – 2
Abandons : 0 – 2
Points : 575 – 285

Mercedes – Lewis Hamilton contre George Russell

Pour la première fois depuis 2011, la marque à l’étoile n’a pas remporté la moindre course sur une saison. Les monoplaces noires se sont classées deuxième au championnat constructeur, avec plus de deux fois moins de points que Red Bull. Cependant l’écurie a décroché huit podiums cette saison, dont six grâce à Lewis Hamilton, troisième du championnat pilote et deux avec George Russell.

Qualifications : 15 – 7
Course : 11 – 11
Abandons : 1 – 3
Points : 234 – 175

Scuderia Ferrari – Charles Leclerc contre Carlos Sainz

Seule équipe à avoir battu Red Bull lors d’un Grand Prix, à Singapour grâce à Carlos Sainz, la première saison de Frederic Vasseur à la tête de Ferrari a été encourageante. L’équipe a obtenu neuf podiums, six pour Charles Leclerc et trois pour Sainz. Les rouges ont également décroché plusieurs pôles positions comme à Baku, à Monza ou encore à Las Vegas. Les rouges ont terminé la saison à la troisième place du classement constructeur avec 406 points, trois petites unités derrière Mercedes.

Qualifications : 14 – 8
Course : 12 – 10
Abandons : 3 – 1
Points : 206 – 200

McLaren – Lando Norris contre Oscar Piastri

La saison des papayes avait très mal commencé. Les deux voitures ne marquaient que très rarement des points. Mais à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne, les évolutions apportées par les hommes de Zak Brown ont permis à McLaren de retrouver immédiatement de la performance.

Derrière Alpine et Aston Martin en début de championnat, Norris et Piastri ont renversé la vapeur et doubler ces deux équipes, pour terminer le championnat avec neuf podiums, sept avec Norris et deux grâce à Piastri. Le rookie australien a même décroché la victoire lors du Sprint au Qatar.

Qualifications : 14 – 8
Course : 17 – 5
Abandons : 1 – 3
Points : 205 – 97

Aston Martin – Fernando Alonso contre Lance Stroll

La dynamique des verts est à l’opposé de celle de McLaren. Aston Martin et surtout Fernando Alonso ont impressionné sur les huit premières courses de la saison. Six podiums pour le double champion du monde et une septième place comme pire résultat lors du Grand Prix d’Espagne.

Aston Martin a connu deux périodes sans podiums, entre le Grand Prix du Canada et celui des Pays-Bas, puis de Zandvoort jusqu’à Interlagos. Alonso fut bien seul à porter l’équipe et à obtenir les huit podiums de l’écurie, tant son coéquipier Lance Stroll était loin des performances de l’Espagnol.

Qualifications : 19 – 3
Course : 18 – 4
Abandons : 2 – 3
Points : 206 – 74

Alpine – Pierre Gasly contre Esteban Ocon

Une saison plus que décevante pour ‘’l’équipe de France de F1’’. L’écurie française à énormément régresser par rapport à 2022. Des performances en piste loin d’être à la hauteur, un ‘’dilettantisme’’ critiqué par Laurent Rossi, l’ancien directeur de l’écurie, ainsi que les nombreux changements dans l’organigramme de l’équipe, ont coûté cher à Alpine sur et en dehors de la piste. Les deux podiums de la saison, la troisième place d’Esteban Ocon à Monaco et un résultat identique de Pierre Gasly à Spa-Francorchamps dans le Sprint et à Zandvoort sont les petits rayons de soleil d’Alpine sur cette année 2023.

Qualifications : 14 – 8
Course : 12 – 9
Abandons : 1 - 6
Points : 62 - 58

Williams – Alexander Albon contre Logan Sargeant

Pour sa première saison à la tête de l’écurie, James Volwes a sorti Williams des bas fond de la grille. L’équipe n’a certes inscrit que 28 points, 92 de moins qu’Alpine, mais elle a terminée à la septième place du classement constructeur, bien aidée par son leader Alexander Albon, marquant 27 unités. Logan Sargeant échappe à un zéro pointé pour sa première saison en F1, grâce à sa dixième place lors du Grand Prix d’Austin, point obtenu après les disqualifications de Lewis Hamilton et Charles Leclerc pour ‘’hauteur de caisse non conforme’’

Qualifications : 22 – 0
Course : 18 – 3
Abandons : 4 – 4
Points : 27 – 1

Scuderia AlphaTauri – Yuki Tsunoda contre Nyck de Vries, puis Daniel Ricciardo et Liam Lawson


Quatre pilotes en une seule saison pour AlphaTauri. L’équipe avait commencé l’année avec le duo Tsunoda – de Vries. Mais après seulement 10 Grand Prix et aucun point marqué, le Néerlandais a été remercié et remplacé par Daniel Ricciardo à partir de Budapest. A ce moment-là l’équipe n’avait inscrit que trois points grâce au pilote japonais.

Mais lors des essais du Grand Prix des Pays-Bas, Ricciardo se fracture le poignet et laisse son baquet à Liam Lawson. L’Australien ne sera de retour qu’à partir du Grand Prix d’Austin. Lawson a réussi à décrocher les deux points de la neuvième place à Singapour et Ricciardo marque ses six points de sa saison à Mexico. Tsunoda a terminé l’exercice avec 17 points au total, soit 14 unités de plus qu’en début de championnat. AlphaTauri a terminé huitième du classement constructeur, trois points derrière Williams.

Qualifications : 16 – 6
Course : 13 – 9
Abandons : 2 – 1
Points : 17 – 8

Alfa Romeo – Valtteri Bottas contre Zhou Guanyu

La dernière saison de Sauber en partenariat avec Alfa Romeo ne restera pas dans les mémoires de la F1 pour les bons résultats. L’équipe s’est rapidement faite distancée par Williams, puis dépassée par AlphaTauri, pour terminer à la neuvième place du classement constructeur, le tout sans avoir pu apporter un espoir de performances durant la saison. L’avantage au niveau des points et des qualifications est en faveur du Finlandais, cependant il n’a pas outrageusement dominé son coéquipier au contraire d’un Max Verstappen, Fernando Alonso ou Alexander Albon.

Qualifications : 15 – 7
Course : 12 – 9
Abandons : 3 – 3
Points : 10 – 6

Haas – Nico Hülkenberg contre Kevin Magnussen

Haas est la triste lanterne rouge du plateau avec seulement 12 points marqués. Une seule évolution apportée durant la saison, lors du Grand Prix d’Austin, qui n’a même pas permis à la monoplace de progresser. Kevin Magnussen s’est montré meilleur que son coéquipier sur cette saison difficile pour Haas, l’Allemand a scoré six points lors du Grand Prix d’Australie. Mais Magnussen a réalisé trois tops 10 cette année.

Qualifications : 15 – 7
Course : 13 – 9
Abandons : 1 – 3
Points : 9 – 3

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut