Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Avec 7 podiums, Lando Norris pense avoir réalisé sa meilleure saison en F1 en 2023

F1. Lando Norris a terminé 6e au classement pilote obtenant sept podiums.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Mcaren a opéré pour de gros changements, améliorant considérablement le niveau de performance de la MCL60
© Motors Inside / Mcaren a opéré pour de gros changements, améliorant considérablement le niveau de performance de la MCL60

Lando Norris a conclu sa 4e saison en Formule 1 à la fin de 2023. Le pilote de 24 ans, fidèle à McLaren jusqu'à présent, a réalisé sa saison la plus prolifique. Bien que les débuts de 2023 ne laissaient guère présager de résultats positifs pour le reste de la saison, l'équipe britannique a redressé la barre avec un développement plus que réussi. McLaren est passé du fond de la grille aux premiers rôles lors des dernières courses.

En 2023, Lando Norris a battu son record personnel de podium en terminant sept fois dans les trois premiers. Il a également dirigé la course lors de deux Grand Prix : celui des États-Unis et de Grande-Bretagne.

La saison avec les meilleurs résultats

En 2023, Lando Norris a accumulé 205 points, lui permettant de terminer 6e du championnat, à un point de Fernando Alonso et de Charles Leclerc ex-aequo. « Je pense que c’est ma meilleure année », s'est félicité le pilote anglais auprès d'AutoSport. « Je pense que c’est également notre meilleure année en équipe. Cela est certainement dû en grande partie à notre développement et à nos progrès réalisés. Il y a eu beaucoup de belles performances. Le Mexique est probablement le point culminant de tout cela. »

Le directeur de McLaren, Andrea Stella, a également été ravi de la saison réalisée par Lando Norris. L'ingénieur italien apprécie son niveau de conduite et ses capacités de pilote. « Il a la capacité de comprendre comment conduire la voiture, où en sommes-nous avec les pneus, ces changements de conditions et comment adapter le style de conduite », a déclaré Andrea Stella dans les colonnes d'AutoSport.

Une capacité d’adaptation nécessaire pour dompter la MCL60

Malgré les progrès constatés sur la MCL60, Lando Norris a confié avoir rencontré de nombreux problèmes imprévisibles. Régulièrement, la monoplace ne se comportait pas comme il le souhaitait. « Je sens que je dois encore m'adapter chaque week-end, notamment avec des pneus qui sont trop fragiles », a expliqué le coéquipier d'Oscar Piastri. « Je ne suis toujours pas à l'aise chaque week-end de course. Une fois sur deux, la voiture ne fait pas ce que je lui demande de faire. Alors j'essaie systématiquement de m'adapter. »

Sur l'ensemble de l'année, Lando Norris est plus à l'aise en course que lors des qualifications du samedi. Sur quelques courses, notamment au Mexique, le Britannique s'est retrouvé à partir en fond de grille. Il a dû s’employer plusieurs dimanches afin de remonter au classement et surtout dans la zone des points. « Je pense que j’ai toujours fait de bonnes courses et j’ai été beaucoup plus constant le dimanche », analyse Lando Norris. « Qu'il fasse chaud ou froid, que la voiture soit rapide ou en difficulté, je pouvais toujours tirer le meilleur parti de la situation. Je pense que c’est là où j’ai progressé cette année, en étant capable de m’adapter encore plus à tous ces scénarios et conditions différentes qui nous mettent au défi. »

Beaucoup de simulateur

Les progrès de Lando Norris en 2023 sont le résultat d'un travail de fond considérable. Le sportif de 24 ans a analysé ses données sur ses trois saisons précédentes en Formule 1 pour évaluer son niveau et les marges de progression. « J'ai fait beaucoup de simulateur », a déclaré le Britannique à AutoSport. « J'ai pris du temps pour analyser les données de performances lorsque j'étais contre Daniel Ricciardo et Carlos Sainz Jr. Nous sommes allés aussi loin pour comprendre ce que je faisais de bien et de mal à l'époque, ce qu'il faisait de bien et de mal à l'époque, et pareil pour Daniel et pareil pour Oscar maintenant. Travaillez simplement, en prenant énormément de temps. »

Le pilote de la firme McLaren a permis à l'écurie de terminer 4e au classement des constructeurs, soit une place de mieux qu'en 2022 (Alpine avait terminé au pied du podium).

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut