Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Lando Norris : une autocritique bénéfique

F1. Après une saison riche en rebondissements chez McLaren, Lando Norris est convaincu que sa capacité à rebondir a contribué à réaliser l'une de ses meilleures saisons.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lando Norris a terminé 6e du championnat en 2023
© McLaren / Lando Norris a terminé 6e du championnat en 2023

La saison de Lando Norris a été mouvementée. En début de saison, la McLaren n'était pas en mesure de jouer les premières places. Une fois que le développement de la monoplace a débuté, le pilote britannique a enchaîné les bons résultats.

Si Lando Norris est toujours à la recherche d'une première victoire en carrière et 2023 a été sa saison la plus prolifique, avec un record personnel de sept podiums et la 6e place au classement des pilotes.

Norris dur avec lui-même

Pour revenir d'aussi loin en termes de développement, McLaren a opté pour une grande remise en question et des modifications conséquentes. Avec ce développement, le coéquipier de Lando Norris, Oscar Piastri, a remporté le seul format sprint manqué par Red Bull.

McLaren a réussi à revenir parmi les premières équipes du championnat. Sur cette deuxième partie de saison, Lando Norris a estimé qu'il « aurait dû se battre pour deux pole positions... et potentiellement deux victoires. » Néanmoins, le pilote de 24 ans a dû faire face à deux faits de course, l’éloignant des premières lignes de départ.

Au Mexique, à la fin de la Q1, une vérification du système d'alimentation en carburant l'a empêché d'accéder à la 2e séance et a dû se contenter d'une 19e place sur la grille. Malgré cela, il a terminé 5e à l'issue du GP. Quelques semaines plus tard, à Abu Dhabi, alors qu'il jouait la pole, une erreur en Q3 dans le dernier secteur sur son dernier tour l'a empêché de partir premier. « Je suis tellement mer****é parfois », avait déploré Lando Norris à la radio à l'issue des qualifications aux Émirats Arabes Unis.

Andrea Stella, le directeur de McLaren, a témoigné à plusieurs reprises sa satisfaction d'avoir Oscar Piastri et Lando Norris dans son écurie. L’expérience du Britannique s'est avérée importante, avec les moments délicats du début d'année. L'ingénieur italien affectionne particulièrement le caractère de Lando Norris bien qu'il le trouve parfois difficile vis-à-vis de lui-même.

« La façon dont il aborde sa propre performance mérite, je pense, une attention particulière car il semble très dur avec lui-même », avait déclaré le directeur de l'écurie anglaise en conférence de presse à l'issue de la course à Abu Dhabi.

Rebondir à chaque erreur

À partir du Grand Prix d’Autriche, moment où McLaren a repris de la compétitivité, Lando Norris a montré un visage parfois terne le samedi et très convaincant le dimanche. Les quelques erreurs en qualifications ont régulièrement coûté cher. Le rythme affiché au Mexique aurait pu lui permettre d'aller chercher un résultat très impressionnant s'il était parti sur les premières lignes. Toutefois, le N°4 fait preuve d'une régularité remise en question et ne ressasse pas ses samedis manqués.

« Même si je suis parfois agacé contre moi-même le samedi et que les gens me disent : "tu ne devrais pas t'en vouloir" et beaucoup de mes meilleures performances surviennent le lendemain », a expliqué Lando Norris lors d'une interview avec AutoSport.

« Ça ne m'affecte pas quand je vais conduire le lendemain, parce que je me dis : "j'ai encore raté samedi". Depuis le karting, j’ai toujours été comme ça. C’est la façon dont j’ai été élevé et c’est la façon dont je suis devenu le pilote que je suis aujourd’hui. »

Le pilote de McLaren a également ajouté : « Parfois, ce n'est peut-être pas la meilleure chose et je suis juste très frustré et déprimé. Je tiens à faire du bon travail et à essayer de répondre aux attentes de l'équipe. C'est simplement la façon dont je travaille le mieux et c'est ainsi que je rebondis le mieux. J'ai toujours été très honnête lorsque je pense avoir fait du bon et du mauvais travail. »

Norris satisfait de ses courses

Lando Norris a réalisé l'une de ses meilleures saisons. Il a une année de plus beaucoup apporté à McLaren et a parfaitement endossé le rôle de pilote principal en 2023. Néanmoins, après quatre saisons en Formule 1, le Britannique est toujours à la poursuite d'une première victoire en Grand Prix.

Si la saison a été largement dominée par Red Bull et Max Verstappen, qui n'ont laissé qu'une course et qu'un sprint, Lando Norris estime qu'il « est clair qu’il y a des endroits sur lesquels je dois travailler et des endroits où je n’ai pas toujours livré autant que j’aurais dû le faire. »

En faisant l’autocritique de sa saison, Lando Norris est tout de même satisfait de sa capacité à se relancer et à rattraper ses erreurs de la veille. « Ce qui était généralement une déception le samedi a été une compensation le dimanche », a analysé le pilote McLaren. « Pendant 95 % du temps, oui, même lorsque j'ai commis ces erreurs, j'ai rebondi le lendemain. J'arrivais le dimanche en me disant : "ok, comment puis-je faire de mon mieux à partir de maintenant ?" Toutes ces courses se sont avérées être certaines de mes meilleures ! »

Avec une 4e place constructeur, McLaren a réalisé une meilleure saison, d'un point de vue comptable, qu'en 2022.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut