Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Les F2 et F1 sont trop éloignées en termes de réglages et de performances d'après Logan Sargeant

F1. La saison 2023 de Logan Sargeant a été difficile. L'Américain a été largement battu par son coéquipier, il a eu de nombreux accidents et n'a inscrit qu'un seul point. Cependant le pilote Williams justifie, en partie, sa saison par une grande différence de comportement entre les monoplaces de F2 et de F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Selon Logan Sargeant, il est plus simple d'être performant en F2 qu'en F1.
© Motors Inside / Selon Logan Sargeant, il est plus simple d'être performant en F2 qu'en F1.

Logan Sargeant a été lancé dans le bain de la F1 après une seule saison en F2, où il a terminé à la quatrième place du championnat. Williams souhaitait remplacer un Nicholas Latifi sous performant et après avoir vu Nyck de Vries privilégié AlphaTauri, l’écurie britannique a promu l’Américain, issu de leur académie. Sa nationalité ainsi que ses sponsors ont été un argument supplémentaire pour sa titularisation en 2023.

Mais Sargeant est peut-être arrivé trop tôt en F1 et sa première saison dans la discipline n’est pas brillante. Il n’a inscrit qu’un seul point durant toute la saison, a été largement battu par son coéquipier Alexander Albon et a eu de nombreux accidents.

« Il y a tellement de petits détails en F1 »

Dernier pilote à avoir prolongé pour 2024, Logan Sargeant a reconnu avoir eu une première saison d’apprentissage difficile. L’Américain tente de justifier ses erreurs par le grand écart de performances entre la F1 et la F2.

« Je pense que les voitures des deux catégories sont probablement un peu trop éloignées l’une de l’autre. Il y a tellement de petits détails en Formule 1. Et il y a tellement d’autres facteurs qui jouent un rôle dans vos performances dans la voiture, contrairement à la Formule 2. Et c’est là qu’il manque quelque chose », explique l’Américain.

« En Formule 2, il suffit d’entrer et de conduire. Mais en Formule 1, il y a tellement de choses qui doivent être correctes avant de pouvoir être rapide. De plus, à mon avis, les voitures de Formule 2 ne sont pas assez rapides », poursuit le pilote Williams.

Il est vrai que les anciennes F2 était différentes aérodynamiquement des F1 de 2022 et ont une différence de près de 400 chevaux entre les deux catégories. C’est pourquoi un nouveau type de monoplaces de F2 va être introduit cette année. Elles seront beaucoup plus proches au niveau du nez, des ailerons et du plancher, des nouvelles F1.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Logan Sargeant

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut