Les sept pilotes de F1 actuels qui ont été disqualifiés d'un Grand Prix

F1. Charles Leclerc, Sergio Perez, Nico Hülkenberg, Esteban Ocon et Kevin Magnussen ont été disqualifiés d'une course durant leur carrière. Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo ont reçu deux disqualifications depuis leurs débuts en F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo sont les seuls pilotes actuels de la grille à avoir été disqualifiés à deux reprises.
© Renault / Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo sont les seuls pilotes actuels de la grille à avoir été disqualifiés à deux reprises.

Lewis Hamilton obtient sa première disqualification lors du Grand Prix d'Australie 2009. Alors que le champion du monde en titre avait terminé à la quatrième place, derrière les BrawnGP de Button et Barrichello ainsi que la Toyota de Jarno Trulli, il est dans un premier temps reclassé troisième après la pénalité de l'Italien ayant dépassé la Britannique sous régime de voiture de sécurité.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Mais quelques jours plus tard, la FIA découvre que Trulli était sorti en dehors de la piste, pendant que la voiture de sécurité était en piste. Hamilton l'avait dépassé, avant que McLaren lui demande de laisser la Toyota le doubler et éviter une éventuelle pénalité. Le Britannique est finalement disqualifié de l'épreuve à cause des propos calomnieux de son équipe envers Toyota et Trulli.

La deuxième et pour l'instant dernière disqualification d'Hamilton remonte au Grand Prix des USA 2023 à Austin. Le septuple champion du monde a terminé la course deuxième, derrière Max Verstappen. Mais il a été disqualifié à cause d'une ‘'hauteur de caisse non conforme''. La planche se trouvant sous la Mercedes avait été trop usée durant ce week-end aux Etats-Unis, qui comportait un Sprint le samedi. Charles Leclerc avait terminé sixième de la course et a été disqualifié pour le même motif.

L'aileron arrière illégal de Perez

Sergio Perez se souviendra de sa toute première course en F1, qui a été marquée par une disqualification. Le Mexicain, à l'époque pilote Sauber, avait terminé à la septième place du Grand Prix. Mais Perez et son coéquipier de l'époque Kamui Kobayashi ont tous les deux été disqualifié, à cause de leur aileron arrière non-conforme.

James Key, le directeur technique de l'équipe avait affirmé que les pilotes étaient victimes d'une « erreur dans le processus vérification » de la part de la FIA. Cependant l'écurie décide de ne pas faire appel de la décision.

Le débit d'essence et le freinage non-conformes pour Ricciardo

Daniel Ricciardo dispute son tout premier Grand Prix avec Red Bull, chez lui, en Australie en 2014. Le pilote numéro 3 termine la course à la deuxième place, derrière Nico Rosberg et devant Kevin Magnussen. L'Australien affiche son plus large sourire en montant sur le tout premier podium dans sa carrière.

Mais dans la soirée, Ricciardo est disqualifié pour une ‘'irrégularité technique''. Red Bull avait mis en place une méthode non autorisée pour mesurer le débit d'essence de la monoplace. Une tristesse de courte durée puisque l'Australien remporte son premier Grand Prix au Canada, la même année.

Cinq ans plus tard, à Suzuka, les Renault de Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg sont toutes les deux disqualifiées alors qu'ils avaient terminé la course respectivement à la sixième et dixième place.

Racing Point avait déposé une réclamation contre l'écurie française. La cause était un système de répartition du freinage, considérée comme illicite selon le règlement de la FIA, mais pourtant bien légal sur le plan technique.

Pas assez d'essence pour Ocon et Magnussen

La quantité de carburant a été également la raison de la disqualification Esteban Ocon et Kevin Magnussen lors du Grand Prix des USA à Austin en 2018. Les monoplaces doivent terminer la course avec au moins d'un kilogramme d'essence restant sur les 110 embarqués au départ.

Les deux pilotes avaient terminé la course aux huitièmes et neuvièmes places, le Français devant le Danois. Mais tout deux avaient consommés trop d'essence durant la course. Ocon avait reconnu, après la course, sur Twitter, avoir : « trop pousser pour obtenir de bons points ».

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut