Haas débutera la saison en fond de grille et c'est son directeur qui le dit

F1. Haas a dévoilé la VF-24, sa monoplace pour la saison 2024. Après de nombreux changements dans l'écurie, le directeur pense que son équipe devra passer par un début d'année compliqué pour mieux rebondir.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'ingénieur japonais est le directeur de Haas depuis janvier 2024
© Haas / L'ingénieur japonais est le directeur de Haas depuis janvier 2024

Haas peut enfin se concentrer sur le début de la saison 2024. Après avoir annoncé ses deux pilotes de réserve pour le prochain championnat, l'écurie vient de dévoiler sa nouvelle monoplace. Cependant, l'hiver a été très agité dans les rangs de Haas. Le départ de Günther Steiner en tant que directeur d'équipe, remplacé par Ayao Komastu, avait initié les hostilités. De nombreux remaniements ont eu lieu par la suite et la directrice technique Simone Resta a également été remerciée.

Motors Inside sans pub ?

Ces évolutions ont été opérées par le PDG, Gene Haas, qui jugeait insatisfaisants les résultats de son écurie. Finalement, après tous ces changements, la nouvelle direction est prête pour la saison 2024.

Optimiser le développement

La VF-24 a été fraîchement dévoilée, à quelques jours des essais hivernaux. Cependant, Ayao Komatsu a déjà identifié des difficultés et des limites de la monoplace. Le directeur de Haas s'attend à ce que son équipe souffre en début de championnat. « Nous sommes réalistes quant à nos attentes pour le lancement de la monoplace », a expliqué l'ingénieur japonais lors de la présentation du véhicule. « En sortant de Bahreïn, je pense toujours que nous serons en fond de grille, voire derniers. La raison n'est pas due à la qualification des personnes, mais c'est parce que nous avons commencé tard. Ensuite, nous nous sommes arrêtés pendant deux mois pour faire la mise à niveau d'Austin. C'était un gros exercice à faire, et cela a retardé le développement de notre VF-24. »

Malgré la crainte de Haas pour le début du prochain exercice, Ayao Komatsu est convaincu que c'est une étape clé pour la suite de la saison. L'ingénieur estime que les changements apportés se traduiront par une mise à niveau plus robuste et mieux travaillée.

« Nous sommes tous réalistes sur le fait que notre voiture de lancement à Bahreïn ne fera pas nécessairement tourner les têtes », a-t-il affirmé. « Mais notre objectif est de travailler avec le VF-24 puis de la comprendre. Si vous regardez l'organisation précédente, il n'y avait pas de voie claire. Désormais, tout ce qui se trouve au bord de la piste est en boucle fermée. Même s'il y a un désaccord, tout le monde comprend clairement pourquoi nous développons la voiture d'une certaine manière. Nous travaillons déjà de cette manière et il y a une bien meilleure transparence. Par conséquent, je pense que nous avons de bien meilleures chances d'améliorer la voiture cette année. »

Une nouvelle organisation

Depuis plusieurs saisons, Haas a la fâcheuse tendance à débuter sur des chapeaux de roues avant de s'écrouler. En 2023, Haas a inscrit sept de ses dix points lors des trois premières courses. Afin de corriger cette mauvaise habitude, Ayao Komatsu a opté pour des remaniements au sein de son équipe. Andrea de Zordo est devenu le directeur technique, quittant son poste de concepteur en chef. Quant au poste de directeur des performances, c'est l'ancien chef du groupe de performances, Damien Brayshaw, qui a été promu.

« Nous avons besoin d'un objectif clair et d'éliminer les obstacles inutiles », affirme le directeur de Haas. « Tout le monde doit comprendre à quoi il fait face et comment cette équipe avance. Les pilotes joueront également un rôle plus important. L'année dernière, leur compréhension des faiblesses de la voiture était claire, mais nous n'avons pas pu refléter cela dans notre développement. Avec les changements que nous avons apportés au sein de l'équipe, notre objectif est d'intégrer davantage nos pilotes dans la boucle de développement pour que rien ne se perde ».

Haas a terminé les deux dernières saisons de Formule 1 en dernière position.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut