Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Mercedes devra mettre les moyens qu'il faut pour faire venir le remplaçant de Lewis Hamilton

F1. Mercedes est déjà en train de travailler sur le remplaçant de Lewis Hamilton pour 2025. L'ancien pilote et désormais commentateur pour RTL en Allemagne, Christian Danner, estime que l'équipe ne doit se mettre aucune limite.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lewis Hamilton s'est engagé à partir de 2025 avec Ferrari et ce pour plusieurs saisons.
© Mercedes / Lewis Hamilton s'est engagé à partir de 2025 avec Ferrari et ce pour plusieurs saisons.

Mercedes pense déjà à 2025. Lewis Hamilton a officialisé son départ chez le concurrent Ferrari, après 11 années passées aux côtés de Toto Wolff.

Remplacer Lewis Hamilton s'annonce une épreuve presque compliqué. En 2023, il a été le pilote le plus fort, hors Red Bull, terminant 3e. Toto Wolff sait que trouver un nouveau pilote de son calibre ne sera pas évident. « Avec l'annonce précoce de sa décision, Lewis avait à l'esprit le bien-être de l'équipe », a déclaré le directeur de Mercedes. « Nous avons ainsi une sécurité de planification et pouvons sonder le marché. »

Mercedes a terminé l'année 2023 avec une 2e place au championnat constructeur. Cependant, l'équipe n'a pas affiché de grandes certitudes pour la saison qui approche. Un élément qui pourrait avoir joué dans la réflexion de Lewis Hamilton. Malgré le flou qu'entraîne ce départ, l'ancien pilote Christian Danner affirme que Mercedes doit sonder tous les noms disponibles car l'équipe ne devrait pas avoir de restriction financière. « Chaque nom doit être discuté ! », a affirmé l'Allemand dans les colonnes de Bild. « Il ne peut s'agir que de savoir si un conducteur est un renfort ou non. Il ne doit pas y avoir d'obstacles juridiques ou monétaires. L'âge n'a pas non plus d'importance. Il en va de même pour les contrats. Chaque pilote qui a le niveau pour piloter une flèche d'argent doit être un candidat. C'est pourquoi Mercedes doit aussi penser à Max Verstappen. »

L'option Max Verstappen

Avec le départ de Lewis Hamilton, les discussions autour de Max Verstappen sont arrivées rapidement. D'un point de vue sportif, c'est le remplaçant idéal. Le Néerlandais est triple Champion du Monde et a pris en quelque sorte la relève de Lewis Hamilton. C'est le pilote phare et le meilleur du paddock sur les trois dernières années. Le directeur Toto Wolff a confirmé que même cette option sera étudiée. « Nous nous efforcerons toujours d'avoir la meilleure combinaison de pilotes possible », a déclaré l'ingénieur auprès du média Bild. « Pour cela, nous allons beaucoup discuter avec les candidats. Nous avons vu chez Lewis à quelle vitesse les situations peuvent changer. En même temps, nous respectons bien sûr les contrats qui existent. »

Sur le plan contractuel, l'affaire semble délicate. Le Néerlandais est un pilote de la formation Red Bull, avec qui il gagne tout. Par conséquent, il a signé un contrat jusqu'en 2028 avec l'écurie de Christian Horner. « Les pilotes voudront toujours s'asseoir dans la voiture la plus rapide. Maintenant, c'est à nous de la construire », a confié Toto Wolff. Non seulement à court et moyen terme, mais à nouveau à long terme. Il en résulte des possibilités. »

Mercedes avait tenté de recruter Verstappen déjà 2014

Mercedes avait déjà tenté de s'arracher les services de Max Verstappen en 2014. Le Néerlandais avait finalement choisi le programme autrichien. Le triple Champion du Monde voyait plus de possibilités de devenir pilote titulaire, dans une équipe en pleine reconstruction. Christian Danner estime que Mercedes devrait retenter le coup pour 2025.

« Max serait bien sûr la meilleure solution possible, mais les pilotes McLaren Oscar Piastri et Lando Norris seraient tous deux parmi les meilleurs successeurs de Lewis », a confié l'Allemand dans les colonnes de Bild. « Tous deux apportent tout ce qu'ils ont pour remporter plusieurs titres mondiaux – s'ils ont la bonne voiture. Après deux années de crise, Mercedes doit maintenant prouver qu'ils peuvent encore le faire. »

Le sexagénaire ajoute : « Le départ de Hamilton fera bien sûr mal à Mercedes, mais cela peut aussi être une opportunité. La chance de Wolff & Co. est qu'ils peuvent surveiller celui qu'ils veulent pendant des mois. Et avec George Russell, ils ont déjà un pilote qui peut porter l'équipe sur ses épaules. »

L'équipe allemande officialise sa monoplace dans quelques chose, le 14 février 2023.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Lewis Hamilton

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut