Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Kevin Magnussen croit aux progrès de la VF-24 par rapport à la Haas de l'année dernière

F1. Alors que le Danois a terminé la saison 2023 avec seulement trois points, en partie due à une mauvaise monoplace et qui ne lui convenait pas, il pense que la VF-24 lui permettra de réaliser de meilleures performances que la VF-23.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Comme beaucoup d'autres monoplaces, la livrée de la VF-24 comporte beaucoup de carbone apparent.
© Haas / Comme beaucoup d'autres monoplaces, la livrée de la VF-24 comporte beaucoup de carbone apparent.

La saison 2023 a été catastrophique pour Haas, certes l'équipe a scoré 12 unités, contrairement à son zéro pointé en 2021, mais elle a terminé une nouvelle fois à la dernière place du classement constructeur.

Nico Hülkenberg a terminé 16e du championnat sur les 22 pilotes de la saison dernière, avec neuf points, tandis que son coéquipier Kevin Magnussen n'en a inscrit que trois et a fini à la 19e place. A la suite de ces mauvais résultats Günther Steiner n'a pas été prolongé par Gene Haas et a été remplacé par Ayao Komatsu à la tête de l'équipe.

« Le développement s'est plutôt bien déroulé »

Haas a été la première équipe a présenté sa monoplace la VF-24, le 2 février dernier. Si l'écurie américaine veut sortir du fond de grille, la nouvelle monoplace ne sera pas une révolution par rapport à la précédente. Kevin Magnussen a pointé les défauts de la Haas de 2023 et reste positif à l'égard de la monoplace de cette année.

« La VF-23 était très instable et incohérente. C'est quelque chose avec lequel j'ai eu un peu de mal. Je veux que l'avant soit au moins constant pour que je puisse faire face au survirage ou au sous-virage », détaille Kevin Magnussen.

« Ce n'est pas que j'ai une préférence. C'est l'inconstance, surtout en fin de virage, où je dois me concentrer sur le virage de la voiture et rester sur les freins. La voiture d'Austin m'a beaucoup aidé. Ce n'était pas un grand pas, mais c'était un pas dans la bonne direction, et j'espère que ce sera un pas encore plus grand dans cette direction cette année », explique le Danois.

« Nous ne nous sommes engagés sur la voiture de cette année qu'assez tard dans le développement. Par conséquent, nous avons eu très peu de temps pour le développer. D'un autre côté, le développement s'est plutôt bien déroulé », positive le pilote Haas.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut