Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois
Logo Actu Premium Premium

Entretien avec Laurent Dupin, rédacteur en chef de la F1 sur Canal Plus

F1. A l'occasion de la présentation du dispositif de Canal Plus pour la saison 2024 de F1, Motors Inside a pu s'entretenir avec Laurent Dupin, rédacteur en chef de la F1 pour le diffuseur officiel du championnat en France. Il nous livre quelques anecdotes d'interviews et son regard sur l'évolution de la F1 ces dernières années.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'équipe Sports mécaniques de Canal Plus est prête pour la nouvelle saison
© Canal Plus / L'équipe Sports mécaniques de Canal Plus est prête pour la nouvelle saison

Bonjour Laurent. Prévoyez-vous d'ajouter des nouveautés dans votre manière d'aborder les pilotes et de les interviewer ?

Je n'y ai pas vraiment réfléchi. Avec les années, ce qui est facile pour toute l'équipe Canal, c'est que, à part Hamilton et Alonso, nous les avons tous vu débuter. Donc pour eux, Canal est devenu hyper important. On essaie d'avoir une proximité mais sans avoir une connivence. C'est-à-dire que s'ils ont fait une erreur ou s'il y a une thématique un peu particulière ou dérangeante pour eux, on ne s'interdit pas de l'évoquer.

J'aime bien aussi avoir une petite touche d'humour à la limite de la vanne comme féliciter un pilote qui aurait fait un tête-à-queue. Il faut juste trouver le bon équilibre pour ne pas les vexer ni que ça se retourne contre nous. Il faut parfois le sentir, ce qui est plus facile à faire avec les Français et Leclerc qu'avec Alonso par exemple qui peut être très susceptible. Lorsqu'il était Alpine, il se plaignait de la fiabilité. Je lui ai dit que ça faisait pourtant dix courses qu'il terminait dans les points. Mais à son abandon suivant, il me l'a rappelé en disant « Alors, je n'ai pas de problème de fiabilité ? ». Je me suis dit « Waouh, il se rappelle que trois semaines avant, je lui avais dit ça ! ». Il faut donc savoir s'adapter en fonction de chaque caractère.

Lire cet article pour 443€ 20 (engagement 12 mois)
Cet article est premium. En l'achetant, vous nous aidez à financer notre rédaction.
Déjà un compte ?
Se connecter
Créer un compte
8 caractères minimum : 1 minuscule, 1 majuscule et 1 chiffre.

pendant les parades, et après le Covid, il s'est rapproché notamment des jeunes, sur lesquels il porte un regard bienveillant. Je le trouve beaucoup plus ouvert avec les autres pilotes et moins dans une optique de créer une situation conflictuelle. D'ailleurs avec Russell, un jeune aux dents longues qui est arrivé dans son équipe à lui, il n'y a pas eu de problèmes. Là, il arrive chez Leclerc, donc je pense, jusqu'à ce qu'ils s'accrochent (rires), que ça se passera bien.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut