Warning: Undefined array key "session_id" in /home/maro1589/public_html/article.php on line 252
F1. Grand Prix de Bahreïn - Le Top / Flop de la rédaction

Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Grand Prix de Bahreïn - Le Top / Flop de la rédaction

F1. Le circuit de Sakhir a accueilli ce samedi la manche inaugurale du Championnat 2024 de Formule 1. Avec une nouvelle victoire de Verstappen, cette première manche a eu le mérite de nous éclairer sur la première hiérarchie de la saison. Voici notre Top / Flop du Grand Prix de Bahreïn.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Red Bull et Carlos Sainz se sont distingués ce samedi à Bahreïn
© Pirelli / Red Bull et Carlos Sainz se sont distingués ce samedi à Bahreïn

Le TOP 3 :

1. Verstappen et Red Bull encore et toujours au top

On prend les mêmes et on recommence !L'ogre néerlandais et son écurie autrichienne ont encore éclipsé la concurrence dans le désert bahreïni. Auteur d'un nouveau Grand Chelem en carrière (pole, victoire, meilleur tour et tous les tours menés), Verstappen semble plus que jamais inatteignable malgré les soucis de freinage de Leclerc qui ont peut être biaisé le seul pilote en ce premier Grand Prix capable de tenir quelque peu la comparaison.

Le triple champion du monde a donc signé ce samedi son 55ème succès en Formule 1. Il a devancé son voisin de garage, Sergio Pérez qui a assuré le doublé pour l'équipe après une moins bonne qualification (5ème). Un début rêvé pour Red Bull malgré un contexte interne très tendu.

2. Carlos Sainz étincelant dans la nuit de Bahreïn

Quelle course de la part de l'Espagnol ! Ce samedi, Carlos Sainz aura été l'animateur d'un Grand Prix plutôt monotone par ailleurs. Le pilote Ferrari a pris le meilleur en piste sur son coéquipier Leclerc à plusieurs reprises malgré une stratégie pas forcément en sa faveur concernant le premier arrêt.

Il s'est ensuite facilement défait de George Russell pour aller cueillir la troisième marche du podium à quelques encablures de la deuxième place détenue par Pérez sur une Red Bull plus véloce que sa SF-24. Cette performance lui a valu le titre honorifique de "Pilote du Jour". Lui qui ne sait pas encore de quoi l'avenir sera fait ne devrait pas manquer de courtisans avec des performances majeures comme celle-ci !

3. Aucun abandon au Grand Prix d'ouverture : une première historique

Est-ce une bonne chose ou une inquiétude pour le spectacle ? Le temps nous le dira. Mais la statistique est là : ce samedi à Bahreïn nous avons assisté à un fait historique, celui qu'aucune monoplace n'ait été contrainte à l'abandon lors de la manche inaugurale d'un championnat du monde.

La fiabilité des monoplaces à l'air au rendez-vous chez l'ensemble des constructeurs malgré des alertes de températures pour les moteurs Mercedes (notamment vues sur les caméras embarquées d'Alex Albon) ou au niveau du système de freinage de la Ferrari de Charles Leclerc qui l'a contraint à subir sa course du début à la fin. Quoi qu'il en soit le constat est clair par la continuité règlementaire : les aléas mécaniques devraient être moindres cette saison.

Le FLOP 3 :

1. Le désastre nommé Alpine

La descente aux enfers du clan français fait peine à voir. Si au niveau du chronomètre, la situation n'est pas aussi catastrophique qu'elle n'y paraît ( toutes les monoplaces dans la même seconde en Q1), le rythme de course n'a pas sauvé l'écurie ce samedi malgré tous les efforts en vain des deux pilotes. Dernière ligne en qualification, 17ème et 18ème en course, voilà où se situe la marque du groupe Renault en ce début d'année.

Le développement va être crucial pour sauver ce qui peut encore l'être. Gasly et Ocon, tous deux vainqueur de Grand Prix et en fin de contrat cette année, se doivent de se montrer aux yeux de la planète F1 alors que le mercato s'annonce spectaculaire cette saison, avec le transfert déjà annoncé de Lewis Hamilton chez Ferrari.

2. Un spectacle quasi inexistant, faut-il craindre une saison apathique ?

Un vainqueur esseulé plus de 20 secondes devant le deuxième, une hiérarchie bien établie, un train DRS sans trop de dépassement... Le Grand Prix de Bahreïn a été plutôt pauvre en spectacle ce samedi sur une piste pourtant propice aux dépassements. Sans un Carlos Sainz déchainé et quelques autres mouvements de ses compères pilotes se comptant sur les doigts d'une main, la course aurait pu paraître encore plus longue qu'elle ne l'a été.

Espérons que le spectacle soit plus présent en terres saoudiennes la semaine prochaine !

3. Mercedes et Hamilton plus en retrait qu'attendu

On attendait une grosse bataille avec Ferrari voire un rapprochement plus visible avec la Red Bull mais force est de constater que Mercedes était plus distant que prévu ce samedi sur le circuit de Sakhir, notamment du côté de Lewis Hamilton.

Le septuple champion du monde a volontairement sacrifié ses qualifications pour se concentrer sur des réglages pour la course censés l'aider à jouer devant. Parti 9ème, le Britannique n'a jamais su s'extraire du bas de la première moitié de tableau, terminant 7ème intercalé entre les deux pilotes McLaren.

De son côté, George Russell a été plus en vue, notamment en réalisant un beau dépassement sur Leclerc au virage 4. Un temps deuxième, l'Anglais n'a fait ensuite que dégringoler se faisant passer coup sur coup par Pérez, Sainz et même Leclerc en deuxième partie de course, moins aux prises avec ses soucis de freins.

Le rythme de la Mercedes n'était donc pas franchement impressionnant ce samedi et nul doute que l'écurie voudra effacer cette image dès le week-end prochain à Djeddah.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut