Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La F1 réfléchit aux drones FPV pour filmer les courses en Chine et Austin

F1. Red Bull a récemment développé un drone capable de filmer pendant un tour complet la Formule 1 RB20 de Max Verstappen. Si l'exploit est donc réalisable sur un circuit comme Silverstone, il n'en reste pas moins des problématiques sécuritaires à éprouver.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le drone de Red Bull et Dutch Drone Gods.
© Red Bull / Le drone de Red Bull et Dutch Drone Gods.

En 2022, la Formule 1 avait mis en place une phase de test pour filmer la Formule 1, en direct, avec des drones de FPV (First person view, ndlr : Vue à la première personne). Les plans réalisés par ce drone n'avait pas séduit pour plusieurs raisons. La F1 va cependant peut être retenter l'expérience, mais cette fois avec un drone plus puissant et capable de filmer les F1 de dessus et non de côté.

En 2022, sur plusieurs Grand Prix, un drone était utilisé pour tenter d'immerge les téléspectateurs un peu plus dans les sensations de vitesse produite par une Formule 1. Cependant, ces drones étaient seulement cantonnés à une zone sans public en dessous pour éviter tout problème en cas de chute du drone et surtout n'étaient pas assez rapide pour pouvoir chasser les Formule 1 dans la plupart des virages, prenant donc des plans assez larges et donc peu immersifs.

Red Bull a réalisé une vidéo récemment avec la RB19 pilotée par Liam Lawson ainsi que la RB20 pilotée par Max Verstappen pour tenter de chasser une F1 d'un bout à l'autre du circuit. Mission réalisée puisque le drone, qui peut cette fois-ci atteindre les 350 km/h, a pu filmer la F1 de dos sur toute la distance et en plan sérré.

La F1 réfléchit à utiliser ce drone en piste

Depuis l'arrivée de Liberty Media, qui a racheté la F1 à Bernie Ecclestone, de nouvelles caméras ont fait leur apparition notamment avec des plans à l'intérieur du cockpit et à l'intérieur du casque. Si la première session de test n'avait pas séduit les téléspectateurs, ce drone pourrait donc changer les choses.

Dean Locke, le directeur des médias et télés a expliqueé que c'était en discussion avec la FIA mais que cela semble compliqué à utiliser pour des raisons de sécurité avec la présence du public.

« C'est vraiment intéressant ce qu'ils ont fait avec mais c'était une session en privé et ils n'ont pas à répondre aux 0% des conditions règlementaires que l'on a. On en parle avec eux, savoir si c'est possible et comment on l'utiliserait. » explique t-il à Autosport.

« C'est vraiment rapide, mais vous ne pouvez voler comme ça au dessus d'un public et vous ne pouvez normalement pas traverser la piste. En plus, vous ne pouvez pas être devant la F1, donc il faudra, soit la suivre, soit être sur le côté. Donc vraiment des conditions particulières. »

Bien que des discussions pour utiliser le drone codéveloppé par l'entreprise néerlandais Dutch Drone Gods et le bureau d'étude de Red Bull, Red Bull Advanced Technologies, il est donc peu probable qu'on puisse le voir si vite se produire sur une course confirme Dean Locke : « Les drones ont vraiment fait des choses supers dans le sports, mais pour le notre, c'est encore un très gros challenge. Les F1 sont super rapides et nous avons certains weekend plus de 400.000 personnes qui viennent. Donc éviter tous ces gens est compliqué. On travaille dessus et on a rencontré la FIA à Bahreïn pour en discuter avec d'autres sujets. »

La taille du drone est notamment un enjeux pour la sécurité puisque plus le drone est lourd, plus les dégâts en cas de chute peuvent être importants sur une F1 ou dans le public.

« Peut-on améliorer leur poids ? Ou les rendre vraiment miniaturisés ? Comme ça, si ils tombent, cela fera très peu de dégâts comparés à ces entreprises qui nous contactent avec des drones très gros. » s'interroge-t-il.

Le Grand Prix de Chine pour une première ?

Le directeur des médias et des télés expliquent cependant que sur certains circuits, le drone utilisé par Red Bull pourrait faire l'affaire : « La grande ligne droite en Chine, ou à Austin sont des endroits où l'on pourrait imaginer des plans avec ce drone et nous allons en parler. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut