Racing Bulls estime le comportement de Haas anti-sportif durant la course et souhaite des explications de la FIA

F1. Racing Bulls (AlphaTauri) souhaite discuter avec la FIA après avoir accusé Kevin Magnussen de "comportement déloyal" lors du dépassement de Yuki Tsunoda au Grand Prix d'Arabie Saoudite.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Magnussen (Haas) et Albon (Williams) en hors piste après leur bataille au freinage durant la course à Djeddah.
© Motors Inside / Magnussen (Haas) et Albon (Williams) en hors piste après leur bataille au freinage durant la course à Djeddah.

Magnussen a écopé d'une pénalité de 10 secondes dans les premiers tours après un contact avec Alex Albon, ruinant ainsi sa propre course. Cependant, Haas a ensuite décidé de l'utiliser pour ralentir les rivaux tandis que son coéquipier Nico Hülkenberg, l'un des quatre seuls pilotes à ne pas s'être arrêté sous la voiture de sécurité, pouvait en profiter pour prendre le large et s'offrir un passage par les stands "gratuit". Cette stratégie audacieuse et limite sur plan sportif, n'a pas ravi ses concurrents, mais Haas a ainsi pu marquer le point de la 10ème position.

Motors Inside sans pub ?

Ce qui interpelle la directiond e Racing Bulls, en plus du comportement en piste dangereux et anti-sportif, c'est surtout l'intérêt de Haas qui n'avait plus rien à perdre au vu des pénalité appliqués dans ce cas de figure. Magnussen avait déjà eu 10 secondes de pénalités et il a ensuite obtenu un avantage en dépassant Tsunoda hors piste, écopant d'une autre pénalité de 10 secondes. Sa courte était donc terminée personnellement mais son role pour aider l'équipe était tout de même intéressant.

« Nous avons démarré avec le pneu medium, et lorsque la voiture de sécurité est sortie, nous avons rentré Tsunoda pour le pneu dur », a déclaré Permane concernant la course de son pilote en conférence. « Ce qui s'est passé ensuite a été un peu difficile à accepter. »

« Magnussen a quitté la piste pour se mettre délibérément devant Yuki et l'a ensuite ralenti jusqu'à deux secondes par tour, ce qui a permis à Hülkenberg, qui n'avait pas encore fait d'arrêt, de créer un écart et bien sûr de s'arrêter devant toutes les voitures derrière. »

« Cela, pour moi, ne semble pas correct, et c'est la définition même d'un comportement déloyal. Je suis sûr que nous et d'autres équipes en parlerons à la FIA pour les courses futures. »

Le directeur d'équipe Laurent Mekies était tout aussi frustré par la manœuvre.

« Yuki se battait pour ce qui aurait pu être une 10e place », a déclaré le Français. « Il a ensuite été dépassé par Magnussen, qui a coupé la piste pour se faire et a ensuite ralenti tout le peloton pour permettre à son coéquipier d'ouvrir un écart pour s'arrêter devant nous tous. »

Une pénalité à l'encontre de Magnussen sans intérêt

« Cela a rendu la pénalité infligée à Magnussen sans aucun intérêt, car cela a ruiné la course de Yuki. »

Tsunoda a cependant admis être ennuyé d'avoir laissé passer Magnussen : « C'était assez frustrant, probablement mon erreur a été de laisser passer Kevin. Mais en même temps, il m'a dépassé avec les quatre roues hors piste. »

« D'accord, il a reçu une pénalité de 20 secondes, mais il se promenait. Donc, cela semblait un peu injuste, mais en même temps, la vérité est que je l'ai aussi laissé passer. Donc, c'était mon erreur. »

« Je pense que si j'avais pu faire un travail à 100 %,j'aurais pu éviter ça et essayer de dépasser la voiture devant. »

Au cours de la course, Tsunoda a également accusé Magnussen de "conduite dangereuse" après que la Haas l'ait serré à la sortie du virage 2. « Je peux comprendre son point de vue. Il a aidé l'équipe à marquer des points, il a juste essayé de faire tout ce qu'il pouvait pour sauver sa position. » a-t-il déclaré. Cependant, il estime que ce n'était pas un comportement correct.

« Il était assez dangereux, et j'ai failli m'écraser dans le virage 2. Je ne dirais pas que c'était juste, mais je dois comprendre son combat. »

Interrogé sur le fait que ce soit frustrant de se battre contre un pilote qui n'avait rien à perdre, il a dit que c'était une situation délicate à gérer.

« Je ne peux pas dépasser et endommager la voiture. La position pour laquelle nous nous battons est toujours assez difficile, mais en même temps, ce sont des choses pour être un meilleur pilote, je dois quand même le dépasser. » explique le pilote japonais.

« Je ne dirais pas que c'était facile, et c'était vraiment difficile d'être sur la piste. Mais je pense qu'il y a beaucoup de choses en même temps où je peux faire un meilleur travail que ça, donc je dois l'accepter. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Arabie Saoudite

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut