5 000€ d'amende pour Mercedes après les qualifications à Suzuka

F1. Pour une sortie litigieuse du garage de la Mercedes de George Russell, la FIA a décidé d'avoir la mains lourde et a sanctionné l'équipe de 5 000€ d'amende.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Un des deux garages de Mercedes à Suzuka
© Motors Inside - Cédric Marcadier / Un des deux garages de Mercedes à Suzuka

Le danger semblait faible. L'enquête était pourtant bien ouverte pendant la séance qualificative. En tout début de la première partie des qualifications, le box de Mercedes a relâché dans la masse des autres voitures Lewis Hamilton et George Russell. Oscar Piastri a du faire un mouvement pour éviter l'aileron de George Russell et la FIA a jugé que l'équipe Mercedes devait être pénalisé.

Motors Inside sans pub ?

La FIA a ouvert une enquête immédiatement et a demandé aux deux pilotes concernés, George Russell et Oscar Piastri de se rendre aux bureaux de la FIA pour débriefer. La FIA estime que la « sortie de la voiture 63 de manière non sécuritaire est en infraction à l'article 34.14 a) du règlement sportif de la Formule 1 de la FIA ».

« L'équipe Mercedes-AMG est condamnée à une amende de 5 000 euros » confirme le communiqué.

« Les commissaires ont entendu le pilote de la voiture 63 (George Russell), le pilote de la voiture 81 (Oscar Piastri), les représentants d'équipe et ont examiné les vidéos externes et embarquées. Le pilote de la voiture 63 a déclaré qu'en recevant le signal de libération de son mécanicien, il avait l'intention de se diriger vers la voie de travail, mais il a vu du coin de l'œil le mécanicien de la voiture 44 et, pour l'éviter, il prétend avoir dû se déplacer vers la voie rapide. » a détaillé le communiqué.

« Il n'a pas pu voir la voiture du pilote 81 en approche. De son côté, le pilote de la voiture 81 a déclaré qu'il a dû manœuvrer pour éviter la voiture 63 qui arrivait. L'examen de la vidéo de la voie des stands montre que le mécanicien de la voiture 63 qui a libéré la voiture n'a pas regardé dans la voie des stands pour vérifier si elle était libre. Même si l'intention déclarée de l'équipe était que la voiture 63 se dirige vers la pitlane puis se mélange avec les autres voitures en attente avant le feu rouge, il incombe toujours à l'équipe de libérer la voiture de manière sécuritaire et la bonne pratique dicterait qu'avant la libération de la voiture, les voies des stands devraient être vérifiées pour les véhicules approchants. »

Ce rappel du règlement est important d'un point de vue sécuritaire pour le personnel travaillant dans la pitlane comme les pilotes. Au Japon, la vitesse est limitée à 80 km/h dans la pitlane, soit autant que sur nos routes nationales. Les vitesses d'approches sont élevées donc.

Dans le cas des débuts de session de qualification, il n'est pas rare de voir les pilotes attendre au feu rouge pour faire un écart entre chaque voiture lors de leur tour de chauffe. L'inconvénient pour Mercedes est que le garage se trouve à proximité du feu rouge d'attente d'ouverture du circuit. Les garages sont donc régulièrement bloqués par le trafic.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Japon

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut