Grand Prix du Japon - Le Top / Flop de la rédaction

F1. On s'est levé aux aurores pour le Grand Prix du Japon, mais la course a rapidement été bouclée pour Max Verstappen ce dimanche 7 avril. Un drapeau rouge dès le départ et une bataille dans le top 10, voici le Top / Flop de la rédaction.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Max Verstappen, Sergio Perez et Carlos Sainz sur le podium au Japon
© Romain Mathon / Max Verstappen, Sergio Perez et Carlos Sainz sur le podium au Japon

Le TOP 3

Motors Inside sans pub ?

1. Max Verstappen encore et toujours devant

Un nouveau week-end royal pour Max Verstappen et Red Bull. En effet, l'écurie autrichienne a rapidement pris un très bon rythme avec Verstappen 1er et Sergio Perez 2eme. Un nouveau podium pour Red Bull qui signe un début de saison plus que réussi au point que les caméras ont préféré se concentrer sur les batailles du Top 10, laissant les deux pilotes Red Bull profiter de leur belle avance. Pour rappel, c'est le troisième podium pour les deux pilotes Red Bull après Bahreïn et l'Arabie saoudite.

2. Tsunoda régale à la maison

C'était son Grand Prix, sa course, son public. Yuki Tsunoda inscrit un point sur son circuit national avec une belle démonstration ce dimanche. Supporté par de nombreux fans, le protégé de Honda ne devait pas se louper. En effet, chaque geste du japonais était scruté à la loupe. Une pression supplémentaire qu'il a su parfaitement gérer, partant 10ème sur la grille de départ et arrivant à la même position avec de tout de même des dépassements audacieux.

« Cette dixième place, peut-être que je ne devrais pas le dire comme ça mais j'ai l'impression d'avoir fini premier. Les pit-stops étaient très rapides et j'ai repris la piste devant mes concurrents directs à un moment important. Donc bravo à l'équipe mais aussi aux fans japonais. Tout le week-end, l'énergie que j'ai pu recevoir grâce à eux, c'est un sentiment spécial. On était mieux que les autres dans le premier secteur donc j'avais la confiance de tenter des attaques à l'extérieur (du virage 6). Ça me rappelle quand Kamui (Kobayashi) faisait des dépassements au virage 11 », a-t-il confié au micro de Canal +.

À noter que Tsunoda est devenu ce dimanche le premier Japonais à terminer dans le Top 10 depuis 2012 et Kamui Kobayashi ancien pilote Sauber.

3. La bonne série de Sainz

Ce Grand Prix du Japon a été également marqué par ce léger raté de Charles Leclerc au 26e tour. Un raté qui a profité à Sainz finissant sur le podium (3eme) ce week-end. Malgré la frayeur du côté de Ferrari, l'écurie a pu compter sur son pilote espagnol pour terminer en beauté. 7ème après un passage au stand, Sainz a entamé une remontada impressionnante. 3eme à quelques tours de la fin, le Monégasque finit par céder sa troisième place à Sainz, le laissant monter à la troisième marche du podium et signer son troisième podium de la saison après Bahreïn et l'Australie.


Le FLOP 3

1. Erreur de stratégie pour McLaren

Un week-end loupé pour McLaren après une erreur de stratégie. Lando Norris a vu le podium lui échapper suite à un retour trop tôt au stand. Alors que le pilote jouait sa place sur le podium, 4ᵉ juste derrière Charles Leclerc, il a été appelé à la radio pour un retour au stand en même temps que le Monégasque. Mais cette décision a couté cher à l'écurie. Lando Norris avait déjà effectué un arrêt au stand et pouvait encore rester en piste un moment avec ses pneumatiques. Résultat, le Britannique sort 7ᵉ et finira 5ᵉ en passant le drapeau à damier. L'écurie en tirera très certainement une leçon pour éviter de voir le podium leur échapper de nouveau.

2. Daniel Ricciardo dans la tourmente

Les courses s'enchaînent et les déceptions aussi. Le Grand Prix du Japon n'aura duré que 4 tours pour l'Australien. Après avoir tassé Alex Albon sur le côté droit, ce dernier a percuté le pilote de Racing Bulls. Un palmarès décevant qui remet en question sa place au sein de l'écurie. Pour rappel, Ricciardo a réussi à grappiller des points la saison dernière lors du Grand Prix du Mexique.

3. Un désastre sans fin du côté d'Alpine

Malgré un bon résultat d'Esteban Ocon lors des qualifs, un passage en Q2, la course n'a pas été fameuse pour les deux pilotes français finissant en bas de tableau au Japon. Une bataille oui, mais pas celle attendue par les pilotes et l'écurie. Ocon et Gasly n'ont pas su profiter du second départ arrêté. Des dommages ont été constatés sur les deux monoplaces résultant en une perte aérodynamique. Les Alpines finissent donc à la 15eme et 16eme place devant Logan Sargeant et à un tour du leader. « Nous ne sommes pas là où nous voulons être, mais c'est bien d'avoir apporté nos premières évolutions ce week-end. Nous devons continuer à développer le concept et à apporter des pièces dès que possible comme nous en avons besoin pour améliorer notre position actuelle » a déclaré Pierre Gasly au micro de Canal + ce dimanche.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Japon

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut