Max Verstappen et Sergio Pérez évoquent leur intérêt pour la Formule E

F1. En marge du Grand Prix du Japon de Formule 1, les deux pilotes Red Bull ont donné leur avis sur le championnat de monoplaces électriques, dont la dernière course s'est tenue dans les rues de Tokyo.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Jean-Eric Vergne à bord de sa DS Penske lors de l'ePrix de Tokyo
© Motors Inside / Jean-Eric Vergne à bord de sa DS Penske lors de l'ePrix de Tokyo

Le Japon vient d'accueillir consécutivement un ePrix de Formule E et un Grand Prix de Formule 1. Le dernier week-end de mars, ce sont les monoplaces électriques qui se sont attaquées à une nouvelle épreuve du calendrier disputée dans la banlieue de Tokyo. Quelques jours plus tard, c'était au tour des vingt monoplaces de F1 d'affronter le mythique circuit de Suzuka.

Motors Inside sans pub ?

Après le Grand Prix de F1 remportée par Max Verstappen devant Sergio Pérez, les deux pilotes Red Bull ont été interrogés sur le regard qu'ils portaient sur le championnat de Formule Electrique. Le triple champion du monde n'a pas hésité à louer le niveau de compétition élevé du championnat qui fête cette année sa dixième saison.

« Ce que j'aime en Formule E, c'est qu'il y a d'excellents pilotes. Vous avez peut-être couru avec eux dans le passé ou vous les avez déjà côtoyé, alors la compétition est très élevée. Bien sûr, plusieurs de mes amis y pilotent, alors je garde toujours un oeil dessus, même si ce n'est pas une catégorie dans laquelle j'aimerais piloter dans le futur. »

Même s'il ne se projette pas en Formule E dans les années qui viennent, lui qui ne serait en revanche pas contre un éventuel engagement en Endurance, Verstappen pose un regard critique sur la FE et notamment sur le circuit de Tokyo, où c'est le pilote Maserati Maximilian Günther qui s'est imposé.

« C'était vraiment sympa de voir le circuit dans la ville mais dans le même temps, il y avait un saut à un moment. Je ne sais pas qui a eu cette idée mais il avait sûrement bu » plaisante le Néerlandais. « C'était bizarre mais j'ai aimé la course. J'aime toujours car le talent dans cette série est très élevé et c'est ce qui la rend excitante à regarder. »

De son côté, Sergio Pérez loue le travail qui est fait par la Formule E depuis que la catégorie existe.

« Je pense que c'est bien d'avoir une série qui donne l'opportunité à des pilotes qui ne peuvent pas être en Formule 1, de gagner leur argent et de vivre de leur passion. En tant que catégorie, nous devons respecter ce sur quoi ils se concentrent. Et je pense qu'ils font un très bon travail. Alors oui, bravo. »

Six anciens pilotes de Formule 1 courent cette année en Formule E. Il s'agit de Jean-Eric Vergne et Stoffel Vandoorne chez DS Penske, Lucas di Grassi chez ABT Cupra, Pascal Wehrlein chez Porsche, Sébastien Buemi chez Envision Racing et Nyck de Vries chez Mahindra.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut