McLaren va essayer de "limiter les dégâts" en Chine

F1. Le patron de McLaren, Andrea Stella, pense que les chances de son équipe de réaliser un bon week-end lors du Grand Prix de Chine sont minces et veut avant tout limiter la casse.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lando Norris lors du Grand Prix d'Australie
© Motors Inside / Antoine Lapeyre / Lando Norris lors du Grand Prix d'Australie

La Formule 1 revient en Chine pour la première fois depuis 2019. L'écurie britannique n'est pas sûre que le circuit international de Shanghai, convient aux atouts de la McLaren de cette année. Une équipe qui connaît d'ailleurs, un bon début de saison avec une monoplace compétitive.

Motors Inside sans pub ?

Le circuit de Shanghai se compose de plusieurs épingles à basse vitesse et de virages à vitesse moyenne, ce avec quoi McLaren a eu du mal au cours des deux dernières années. Sans surprise, Andrea Stella s'inquiète de la compétitivité de McLaren, à l'approche du week-end en Chine.

« Je dois dire que de cette première partie de saison, la Chine est la piste qui m'inquiète le plus du point de vue de la compétitivité. Vous avez tellement d'épingles à basse vitesse. Même dans les virages deux et trois, vous passez tellement de temps dans les longs virages », a déclaré Stella.

« Et je pense que c'est un thème que j'ai répété. Jusqu'à présent, nous n'avons pas été capables d'améliorer suffisamment la voiture dans ces longs virages à basse vitesse et à vitesse moyenne. Donc, d'un point de vue de la compétitivité, on s'attendrait à une situation plus difficile qu'ici à Suzuka, en Australie et que pendant la première partie de la saison.»

La MCL38 craint d'éventuels dommages.« La Chine pourrait être un peu une limite aux dégâts pour nous. Et puis à partir de Miami, j'espère que nous commencerons une meilleure étape de cette saison 2024 et que d'autres seront à venir dans la deuxième partie de la saison », déclare le patron.

Un nouveau format de course à gérer

Le format sprint de la F1 fait son retour ce week-end est le premier des six événements du calendrier 2024. Les organisateurs ont légèrement modifié le format, le sprint ayant lieu dès le vendredi, tandis que les qualifications conservent leur place conventionnelle le samedi après-midi.

Étant donné qu'il n'y aura qu'une seule séance d'entraînement avant les qualifs sprint du vendredi, Stella est convaincue qu'il y aura encore des opportunités de créer une surprise compte tenu de la nature du format.

« Ce sera certainement une épreuve difficile, à plusieurs points de vue », a-t-il ajouté. « Quelle sera la situation sur le tarmac ? »

« En même temps, n'oublions pas que la Chine était l'une des pistes les plus sévères en matière de graining. Alors, comment les pneus pourront-ils faire face à cela ? C'est également une piste délicate en termes d'équilibre entre certains virages à très grande vitesse, comme l'entrée du premier virage, et ensuite de nombreuses sections à basse vitesse. »

« Le voir isolément donne mal à la tête. Mais une fois qu'on le voit d'un point de vue compétitif, je pense qu'il faut penser que si je ne fais pas un travail parfait, mais un travail un peu meilleur que les autres, alors cela pourrait être une grande opportunité. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut