Présentation Grand Prix de Chine 2024 : un week-end de défis

F1. 5 ans après la précédente édition, le tracé de Shanghai accueille de nouveau la F1 ! Les monoplaces ont depuis bien évoluées, et le nouveau format sprint 2024 va constituer un vrai challenge pour les écuries. Le tracé a également été resurfacé : beaucoup d'incertitudes entourent cette édition.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Il n'est pas rare que le Grand Prix de Chine se déroule sous la pluie, provoquant de nombreuses sorties de la voiture de sécurité. Ce ne devrait pas être le cas cette année... du moins pour la pluie.
© Red Bull / Il n'est pas rare que le Grand Prix de Chine se déroule sous la pluie, provoquant de nombreuses sorties de la voiture de sécurité. Ce ne devrait pas être le cas cette année... du moins pour la pluie.

En 2019, pour le 1000ème Grand Prix de l'histoire, Lewis Hamilton s'était imposé devant Valtteri Bottas et Sebastian Vettel. En 2024 il est difficile de croire en une mauvaise performance de Red Bull, tant l'écurie autrichienne semble au-dessus du lot. Cependant de nombreux changements pourraient rebattre les cartes.

Motors Inside sans pub ?

La présentation du circuit de Shanghai

Ce tracé de 5,451 km est au calendrier depuis 2004. Conçu par Herman Tilke, l'architecte des nouveaux circuits de F1 (Barheïn, Miami, Las Vegas....), il a été pensé pour favoriser les dépassements. Un objectif plutôt réussi puisqu'il détenait jusqu'à l'année dernière, le record de dépassements en un Grand Prix, c'était en 2016 avec 170 dépassements. Il a depuis été détrôné par le circuit de Zandvoort en 2023 avec 188 dépassements.

Les pilotes devront boucler 56 tours afin de parcours les 305,066 km de la course. Le circuit international de Shanghai comporte 2 zones DRS. La première zone de détection s'effectue entre le virage 11 et 12, donnant suite à la plus longue ligne droite avec une zone DRS étendue sur plus de 750 mètres ! La seconde zone est la ligne droite de départ/arrivée. La détection s'effectue juste avant le dernier virage, le numéro 16.

Le tracé offre une succession de virages assez lents et délicats à gérer, notamment sur les points de freinage et les points de corde. Il faudra très bien gérer l'enchainement des virages 1,2,3,4, qui donne sur une première occasion de dépassement au point de freinage du numéro 6, de plus en légère descente. S'en suit une petite remontée vers des courbes 7 et 8 plus rapides. L'enchainement des virages 9, 10 et 11 sont propices à d'éventuels blocages de roues.

La longue courbe comprenant les virages 12 et 13 sera cruciale, il faudra soigner sa sortie afin de rapidement prendre de la vitesse sur la plus longue ligne droite de la saison de 1,3 kilomètre ! L'épingle qui suit sera bien évidemment le plus gros freinage du tracé, donnant lieu à de nombreuses tentatives « de plongeon » à l'intérieur. Comme celui osé de Max Verstappen en 2018 sur Sebastian Vettel, qui a causé le tête à queue des deux voitures.

Un nouveau format sprint pour 2024 inauguré en Chine

D'abord en Chine, puis à Miami dans 2 semaines, la F1 va enchainer les formats sprints, les premiers de la saison. Des changements sont à prévoir comparativement au format 2023. Les qualifications sprints auront lieu le vendredi après-midi, et la course sprint aura lieu le samedi matin. Le régime de parc fermé sera appliqué entre les 2 séances. Les qualifications du Grand Prix auront lieu le samedi après-midi, et les écuries auront le droit de modifier les réglages entre la course sprint et les qualifs, soit un laps de temps de 3 heures.

Un resurfaçage et des écuries dans le flou

Le défi principal des pilotes et ingénieurs sera de trouver un réglage performant, en très peu de temps, avec une seule séance d'essais le vendredi matin. Surtout que les équipes n'ont pas effectué de tours de roues à Shanghai depuis 2019, les monoplaces ont fortement évolué avec la nouvelle réglementation depuis 2022. De plus l'asphalte du tracé a été renouvelé. Toutes les écuries arrivent donc dans une grande incertitude, sans aucune donnée ou presque à exploiter des dernières éditions.

On peut imaginer que McLaren pourrait être en difficulté sur les enchainements de virages lents. Une problématique récurrente pour l'écurie de Woking. Des écuries « surprises » pourraient tirer leurs épingles du jeu. Surtout celles du fond de grille habituellement, qui, en cas de très bon réglages, pourraient minimiser leurs déficits de performance. L'occasion pour Alpine de marquer leurs premiers points de la saison ?


Pirelli se retrouve dans l'expectative également. Le manufacturier à décidé d'apporter en Chine un gamme moyenne : les C2, C3, C4. Le format des pneumatiques entre 2019 et 2024 a changé également passant de roues de 13 pouces à 18 pouces actuellement. Difficile de prédire la stratégie optimale à adopter pendant le Grand Prix.


Des premiers éléments de réponses devraient arriver avec l'unique séance d'essais, à suivre dès vendredi à 11h30 en Chine, 5h30 en France !


Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Chine

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut