Frédéric Vasseur estime que Ferrari « a commis trop d'erreurs » pour espérer le podium

F1. Ferrari a connu des difficultés tout au long du week-end à Shanghai. Les Rouges ont, au mieux, décroché la 4e et la 5e place à l'issue de la course. C'est la première fois de la saison qu'aucune Ferrari n'était sur le podium à l'arrivée. Frédéric Vasseur, directeur de l'équipe, explique les raisons de ces performances inhabituelles.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc et Carlos Sainz sont respectivement arrivés 4e et 5e du classement à l'issue de la course.
© Ferrari / GP de Chine / Charles Leclerc et Carlos Sainz sont respectivement arrivés 4e et 5e du classement à l'issue de la course.

Ferrari était jusqu'à présent la deuxième meilleure équipe de la saison 2024. Pourtant, elle n'a pas répondu à ces attentes lors de la 17e édition du GP de Chine le week-end dernier. Avec au moins un pilote sur le podium au cours des quatre premières courses, ni Charles Leclerc ni Carlos Sainz n'ont réussi à se qualifier. Ils sont respectivement arrivés sixième et septième, à six dixièmes du pilote Red Bull Max Verstappen. Le duo rouge a quand même réussi à devancer George Russell et Fernando Alonso, mais n'a pas réussi à vaincre Lando Norris, qui a facilement pris la deuxième place. Cela s'explique en partie parce que Leclerc et Sainz ont commencé par perdre des positions face à Russell au départ alors qu'ils luttaient pour l'adhérence. C'est ce qui a rendu leur récupération plus difficile que nécessaire.

Motors Inside sans pub ?

Une voiture de sécurité à mi-course a encore compliqué les choses pour Carlos, car il avait déjà effectué son seul arrêt au stand pour pneus durs, ce qui lui donnait un désavantage en termes de durée de vie des pneus par rapport aux voitures de ses concurrents.
« Je pense que si nous avons perdu quelque chose, c'est davantage lors du dernier relais. Carlos a été un peu malchanceux avec le timing de son arrêt aux stands, car il s'est arrêté trois ou quatre tours avant la voiture de sécurité », a déclaré le directeur d'équipe.

Le tarmac n'a pas aidé les pilotes

Le directeur de l'équipe, Frédéric Vasseur, a déclaré que son équipe « avait fait trop d'erreurs » en essayant d'optimiser son package pour le circuit délicat de Shanghai, où la F1 ne s'était pas rendue depuis 5 ans. Depuis le dernier GP de Chine en 2019, l'asphalte a été resurfacé mais n'a pas les mêmes normes qu'en Europe. Le revêtement de tarmac inhabituel de la piste a donc ralenti les pilotes lors des qualifications.
« Partir derrière vous conditionne la course car même si vous êtes plus rapide, si vous ne dépassez pas immédiatement, vous restez derrière et vous consommez plus de pneus. S'il y a quelque chose qui ne s'est pas bien passé, c'est bien la qualification », explique Vasseur.
« C'était très difficile de comprendre le tarmac, également à cause du format. Cela peut faire une différence au final car nous parlons d'un dixième, nous ne parlons pas d'une demi-seconde. […] Mais cela ne peut pas être une excuse. C'est pareil pour tout le monde et certaines équipes ont mieux réussi que d'autres. Nous devons comprendre si nous pouvons faire un meilleur travail de préparation. »

« Je pense qu'il s'agit vraiment de tout mettre en place. Nous n'avons pas eu un week-end propre de notre côté, mais nous avons commis collectivement trop d'erreurs. […] Dans ce groupe, si vous ne faites pas un travail parfait, vous ne serez pas devant. Nous avons un peloton de six ou sept voitures dans un dixième en qualifications. Cela signifie qu'en raison de détails, vous pouvez passer du statut de héros à celui de zéro. »

Une moins bonne performance avec les pneus durs

Mais Vasseur a souligné que les deux Ferrari ont eu plus de difficultés avec les pneus durs qu'avec les mediums avec lesquels elles avaient commencé la course, et que c'est un domaine à étudier.
« Nous avons été un peu moins performants sur le dur que sur le médium. Nous étions en bonne position à la fin du relais en medium, mais nous avons perdu du terrain sur le dur. […] Il s'agit plutôt d'extraire le meilleur de ce que nous avons, et nous n'avons pas fait le travail dans ce domaine », a-t-il admis.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Chine

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut