Sergio Perez a évité "la catastrophe" avec Max Verstappen lors d'un départ catastrophique

F1. Sergio Perez, a eu de la "chance" de ne pas heurter son coéquipier Max Verstappen après un départ très optimiste, lors du Grand Prix de Miami, selon le directeur de l'équipe, Christian Horner.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Sergio Perez lors de la course du Grand Prix de Miami.
© Red Bull Content pool / Sergio Perez lors de la course du Grand Prix de Miami.

Après avoir réalisé un départ brillant depuis la quatrième place sur la grille, Sergio Perez s'est retrouvé aux côtés des deux Ferrari devant lui et a tenté une manœuvre ambitieuse afin de s'emparer de la deuxième place derrière le poleman, Max Verstappen.

Motors Inside sans pub ?

Mais le Mexicain n'a pas réussi à ralentir sa voiture à temps alors qu'il freinait pour aborder le virage 1, frôlant l'arrière de la RB20 de son coéquipier, alors qu'ils négociaient le virage serré à droite. Perez a finalement pris large dans la zone de dégagement et a repris la piste en cinquième position, derrière non seulement le duo de Ferrari Charles Leclerc et Carlos Sainz, mais aussi Oscar Piastri.

Christian Horner estime que le mauvais départ de Leclerc, a ouvert une opportunité pour Perez mais Red Bull a frôlé l'incident du premier tour avec ses deux voitures. « Son départ était optimiste. Charles n'a pas eu un bon départ devant, il a dû lever le pied pour Charles et ensuite il a eu une opportunité dans le premier virage », a expliqué Horner. « Il a foncé, il s'est évidemment enfoncé et a eu de la chance de ne pas percuter Max au premier virage et de ne pas percuter la Ferrari qui revenait sur la piste. Donc j'étais content de voir que la plupart des voitures ont survécu. »

Un manque de performance pour Perez

Verstappen a révélé qu'il avait vu Perez se rapprocher de lui au virage 1, mais qu'un désastre avait été évité. « J'étais très attentif. J'ai tourné et je l'ai vu bloquer ses roues », a-t-il déclaré. « J'ai regardé après la course, il y avait comme une égratignure sur mon diffuseur. Donc quelque chose a dû le heurter. Mais oui, c'était très proche. Cela aurait pu finir en désastre, bien sûr, pour l'équipe aussi. Nous sommes chanceux. »

Ne disposant pas de la vitesse nécessaire, Perez n'a pu que se contenter de la cinquième place à l'arrivée, qui est devenue une quatrième, lorsque Sainz a reçu une pénalité après la course, pour un incident avec Piastri après le redémarrage de la voiture de sécurité.

« J'ai eu un bon départ, Charles a vraiment mal démarré, mais dès que j'ai freiné à l'intérieur, il n'y avait pas d'adhérence, comme avec Lewis [Hamilton] hier [dans la Sprint] », explique Perez. « Il n'y avait pas d'adhérence, et j'ai fini par bloquer. J'ai failli percuter Max donc j'ai dû lâcher le frein et j'ai perdu une position face à Oscar. C'était assez malheureux, mais à part ça, je pense que nous avions du mal avec le rythme aujourd'hui. C'est quelque chose sur lequel nous devons travailler pour essayer de comprendre quel était le problème. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Miami

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut