Le Grand Prix de Miami a montré que Red Bull n'est "plus dans sa zone de confort"

F1. Le patron de l'équipe Ferrari, Fred Vasseur, déclare que la victoire de McLaren au Grand Prix de Miami est le dernier signe que Red Bull n'est "plus dans la zone de confort" de 2023.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le podium du Grand Prix de Miami
© Red Bull content pool / Le podium du Grand Prix de Miami

L'année dernière, Red Bull a remporté tous les Grand Prix de la saison sauf un, au début de cette année, il y avait peu de choses suggérant que l'équipe pourrait être empêchée de répéter leur domination.

Motors Inside sans pub ?

Mais même s'ils ont toujours la voiture la plus rapide en Formule 1, Red Bull a d'abord connu des problèmes de fiabilité en Australie et ils ont été battus à nouveau à Miami par Lando Norris, dont le rythme en course dans la McLaren améliorée a été qualifié d'« insensé » par Verstappen.

Alors que Vasseur a prévenu que Red Bull est « toujours en tête », il dit que l'écart qui se réduit signifie que Ferrari et McLaren pourront mettre de plus en plus de pression sur l'équipe basée à Milton Keynes, qui ne peut plus se contenter de remporter des courses sans opposition.

« Honnêtement, Red Bull est toujours en tête. Max aurait probablement pu gagner aujourd'hui sans l'histoire de la voiture de sécurité. Ils ont fait la pole position, ce qui signifie qu'ils ont encore un petit avantage. Ce qui est vrai, c'est qu'il y a un an, quand nous sommes capables de bien faire notre travail et de tout mettre en place, nous sommes là. Cela signifie que nous mettons un peu de pression sur eux, ils doivent être un peu plus agressifs avec la stratégie », a-t-il déclaré à Autosport.

« Ils ne sont plus dans la zone de confort de l'année dernière où peu importe ce qui se passe et après le deuxième tour, ils étaient devant. La moindre baisse de rythme a des implications plus importantes sur la stratégie de course, car avec deux voitures aussi performantes, Ferrari et McLaren peuvent commencer à poser de sérieuses questions à Verstappen, surtout lors des courses où Sergio Perez est en difficulté et ne pourra pas couvrir stratégiquement Verstappen. »

« Je pense que c'est un changement de jeu dans la gestion de la course », poursuit Vasseur. « C'est une opportunité pour nous car si nous faisons un autre petit pas, je pense que nous serons vraiment en mesure de nous battre avec eux chaque week-end. »

Ferrari prépare son premier gros ensemble de mises à niveau pour le Grand Prix de l'Emilie-Romagne à Imola la semaine prochaine. La Scuderia s'est aussi rendue cette semaine, sur sa piste d'essai de Fiorano pour donner à ses nouvelles pièces un premier essai lors d'une journée de tournage de 200 km.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Frédéric Vasseur

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut