Aucune pénalité pour Alexander Albon (Williams) malgré avoir piloté avec une roue "lâche" à Imola

F1. Alex Albon estime que sa roue desserré lors de la course à Imola "était assez sûre", les commissaires ont décidé de ne pas le pénaliser pour avoir conduit jusqu'aux stands, après une enquête post-course.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Alex Albon lors des essais libres 1 à Imola
© Motorsinside - Nicolas Lerooy / Alex Albon lors des essais libres 1 à Imola

Le pilote Williams s'est arrêté au huitième tour de course alors qu'il était en 14 ème position, en début de course, dimanche. Mais lorsqu'il est retourné en piste, il a ralenti après avoir traversé la chicane de Tamburello où il a constaté l'étendue du problème. Albon a ensuite roulé lentement jusqu'aux stands pour changer de pneus et est revenu en course avec un tour de retard.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Il a écopé d'une pénalité de 10 secondes d'arrêt au stand pour avoir enfreint l'article 34.14d du règlement sportif de la F1, qui régit le fait de libérer des voitures dans une condition dangereuse pendant une course. Ce qui mis fin à sa course, puisqu'il a pris deux tours de retard et a été retiré de la course avec 10 tours à faire.

« Je ne l'ai pas senti en entrant dans les stands, mais dès que j'ai désactivé le limiteur de vitesse, il y avait comme une vibration et j'ai pu dire que quelque chose n'allait pas », a déclaré Albon après la course à Imola.

« Quand je tournais dans les virages, on pouvait voir si le pneu allait tomber. Mais il ne bougeait que jusqu'à un certain point et s'arrêtait. Je pouvais voir que c'était assez sûr. Il y avait seulement environ 10 mm de mouvement sur le pneu. »

Une erreur qui compromet la course d'Albon

Albon a également déclaré, dans un communiqué de presse de Williams qu'il « comprend pourquoi il a reçu la pénalité », bien qu'il ait échappé à une sanction pour avoir continué avec la roue lâche, ce qui est généralement une infraction à l'article 34.14.e du règlement sportif de la F1. Mais les commissaires d'Imola ont accepté l'explication d'Albon concernant l'incident, qui, selon eux, était « soutenue par la vidéo embarquée. »

« Bien qu'il savait que quelque chose n'allait pas avec la voiture, cela ne ressemblait pas, de sa position, à une roue lâche classique non capturée par l'écrou de roue », a ajouté le document des commissaires annonçant le résultat de la deuxième enquête sur les actions d'Albon. « Il a reçu le feu vert de l'équipe pour sortir des stands, et l'équipe ne l'a pas rappelé car elle ne savait pas à ce moment-là que la roue était lâche. Plutôt, Albon a entendu un bruit métallique de grattage, a signalé que quelque chose n'allait pas et a conduit la voiture prudemment jusqu'aux stands. »

« Les commissaires ont convenu que cela a été accompli de manière sûre et appropriée, sans affecter aucun autre concurrent et que le pilote n'a pas conduit la voiture en sachant qu'elle était dans une condition dangereuse. Williams n'a jusqu'à présent pas expliqué ce qui est arrivé à la roue avant droite d'Albon lors de son premier arrêt, le directeur sportif de l'équipe, Sven Smeets, disant seulement dans le même communiqué de presse que « la course d'Alex était terminée après un problème lors de son premier arrêt aux stands avec la roue avant droite. »

Albon a tout de même complété 43 tours supplémentaires après être retourné aux stands pour obtenir un ensemble de roues bien fixé.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

  • 20+ déplacements / an à travers le monde
  • Des journalistes et des photographes,
  • Du contenu de qualité depuis 2007,
  • Des reportages, insides et des interviews exclusives.
Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut