La F1 abandonne l'idée de garde-boue après le dernier test de Fiorano

F1. La FIA a abandonné l'idée d'équiper les monoplaces de Formule 1 de garde-boue lors des conditions météo extrême après son dernier test à Fiorano.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La Ferrari sur le circuit de Fiorano, l'année dernière
© Ferrari / La Ferrari sur le circuit de Fiorano, l'année dernière

Ferrari a récemment aidé la FIA à évaluer un concept de protection de roues plus complet lors de séances de test à Fiorano, afin de voir s'il pouvait aider à réduire les projections d'eau. Le design était beaucoup plus spectaculaire que l'idée originale testée à Silverstone l'année dernière, et Ferrari a fait rouler deux voitures proches l'une de l'autre pour évaluer si cela apportait une amélioration.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Les derniers garde-boue étaient délibérément excessifs car la FIA voulait mieux comprendre dans quelle mesure la visibilité s'améliorerait s'il n'y avait pas de projections d'eau par les roues. La conclusion après le test, basée sur l'analyse vidéo, était que le bénéfice était minime, il reste une quantité énorme d'eau projetée par le diffuseur. La FIA a décidé que cette idée ne valait plus la peine d'être poursuivie, d'autres options pour essayer d'aider dans des conditions dangereuses sont maintenant à l'étude.

S'exprimant sur Autosport, Nikolas Tombazis, responsable des monoplaces de la FIA, a déclaré que le projet de garde-boue était maintenant arrêté car il n'allait pas apporter le changement radical espéré. « Nous avons toujours su qu'il y avait deux facteurs principaux contribuant au nuage de projections d'eau », a-t-il dit.

« L'un était la quantité d'eau ramassée du sol par le diffuseur, et l'autre par les roues. Nous avons pensé essayer un garde-boue même au-delà de ce qui serait pratique, pour voir quel maximum nous pourrions atteindre avec cela, afin de voir si c'était la solution ou non. »

« Le test précédent [à Silverstone l'année dernière] était beaucoup trop fragile. Et donc je ne pense pas que cela aurait jamais pu fonctionner. Nous sommes donc allés au maximum juste pour voir ce que nous pouvions obtenir de mieux des protections de roues. Et bien qu'ils aient un certain effet, ils n'ont pas un effet suffisamment significatif pour dire que c'est la solution. Par conséquent, nous repartons de zéro. Disons que je pense que nous avons répondu à quelques questions. Nous savons où nous en sommes, mais je ne pense pas que cela continue en tant que projet pour le moment, en tant que tel. Maintenant, nous savons que nous devons trouver d'autres moyens de protéger les courses contre les annulations. »

« Nous devons penser à différentes solutions »

L'influence du plancher venturi dans la projection d'une quantité significative d'eau a suscité des idées précédentes sur l'ajout de quelque chose au diffuseur pour aider à réduire les projections d'eau dans cette zone. Cependant, Tombazis est sceptique quant à cette idée, car il pense que toute intervention dans cette zone aurait un impact négatif significatif sur la génération de force d'appui.

« Théoriquement, on pourrait faire quelque chose à cet endroit, mais cela reviendrait à supprimer toute la force d'appui, etc. Ce serait donc un problème. Pour être honnête, la prochaine étape n'est pas facile. Nous devons en discuter », a-t-il déclaré. « Mais fondamentalement, en tant que test, il [le design testé par Ferrari] a fonctionné parce qu'il nous a montré ce que nous recherchions. Parfois, les tests se déroulent bien et vous dites fantastique, et parfois ils vont dans l'autre sens et vous disent que la direction que vous suivez n'est pas la bonne et que vous devez suivre quelque chose d'autre. C'est cette autre voie qu'il faut maintenant mettre en place. »

Tombazis a dit qu'il avait quelques idées sur ce qui pourrait être fait, mais ne voulait pas encore les rendre publiques. « Nous devons penser à différentes solutions », a-t-il expliqué.

« En fin de compte, ce que nous voulons éviter, c'est une situation comme celle de Spa 2021 où une course est annulée, raccourcie, retardée. Clairement, ce sera toujours un compromis. Les garde-boue eux-mêmes étaient assez laids, mais s'ils avaient apporté une contribution significative, nous aurions été parfaitement heureux de les installer une fois par an si cela fait la différence entre annuler une course ou non. Il n'a jamais été prévu de les mettre chaque fois qu'il pleut. Mais malheureusement, nous devons essayer de penser à d'autres solutions. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut