Charles Leclerc : "Je ne veux que la victoire, c'est la seule chose qui me motive"

F1. Pour sa course à domicile, le pilote monégasque Charles Leclerc est relativement optimiste mais garde la tête sur les épaules, alors qu'il n'est jamais monté sur le podium à Monaco.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La Ferrari de Charles Leclerc à Monaco l'an dernier
© Pirelli / La Ferrari de Charles Leclerc à Monaco l'an dernier

Charles Leclerc aborde le Grand Prix de Monaco avec une approche mêlant optimisme et réalisme. Le pilote monégasque a partagé ce jeudi ses réflexions sur la saison en cours, la préparation pour sa course à domicile, et les défis à relever face à des adversaires redoutables comme Red Bull et McLaren.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

« La régularité, c'est important dans un championnat, c'est sûr », a déclaré Leclerc lors d'une session d'interview face à la presse écrite francophone. En revenant sur la saison précédente, il a mentionné les nombreuses opportunités manquées, mais il estime que cette année, Ferrari a su maximiser ses chances : « Quand je regarde ce début de saison, je pense qu'en tant que team, il n'y a pas eu beaucoup d'opportunités qui ont été manquées. C'est plutôt un point fort quand on regarde les points en championnat, c'est positif. »

Cependant, Leclerc ne cache pas ses ambitions : « De mon côté, je ne veux que la victoire. C'est la seule chose qui me motive et je serai seulement pleinement satisfait une fois qu'on sera sur la plus haute marche du podium. »

Voir l'effet des améliorations


Ferrari a apporté des améliorations notables à Imola, mais Leclerc reste prudent quant à leur efficacité immédiate : « Ce n'était pas forcément la meilleure piste pour juger ces améliorations. Ce ne sera pas la meilleure piste non plus ici à Monaco, mais j'espère que pour le reste de la saison, ça nous aidera à nous rapprocher de Red Bull. On est à 200% motivés pour essayer de se mettre au même niveau que Red Bull et après bien sûr de les dépasser. Mais d'abord, il faut arriver à leur niveau. »

Les caractéristiques de la Ferrari SF24 cette année ne semblent pas idéales pour Monaco, connu pour ses virages lents, une faiblesse de la voiture jusqu'à présent. « Monaco est tellement unique en soi, niveau réglage, on est dans une situation assez extrême », explique Leclerc. Il reste néanmoins confiant, espérant se rapprocher des performances de Red Bull et McLaren, notamment en qualifications. « Ce week-end, je pense que ce sera en ligne avec ce qu'on a vu depuis le début de la saison, donc ça veut dire assez proche de Red Bull et McLaren, surtout en qualifications », a-t-il affirmé.

Malgré les attentes élevées et la pression de courir chez lui, Leclerc reste concentré sur son objectif ultime : la victoire. « Le podium, ce n'est pas quelque chose qui m'excite particulièrement. La victoire bien plus », a-t-il affirmé, soulignant l'importance de la préparation et de la performance optimale pour atteindre ce but.

La météo, un facteur clé


La météo à Monaco est souvent imprévisible. Cet après-midi a commencé sous un soleil radieux avant de voir un orage express s'abattre sur la piste et le paddock. Deux heures plus tard, il n'y avait plus un seul nuage à l'horizon. Charles Leclerc a bien conscience que la météo peut jouer un rôle crucial dans les résultats. « Ça dépend de notre compétitivité. Souvent, si on n'est pas aussi rapide qu'on le souhaite, on préfère qu'il y ait des conditions un peu entre deux pour espérer que ça tourne en notre faveur. »

Pour Leclerc, le Grand Prix de Monaco a évidemment une signification particulière : « C'est un Grand Prix très spécial et unique pour moi parce que je suis chez moi, je dors chez moi, ce sont des rues que je prends en bus depuis tout petit pour aller à l'école et ça le rend unique. » Toutefois, il précise qu'il l'aborde avec la même rigueur que les autres courses, malgré une préparation légèrement plus intense en raison des caractéristiques uniques du circuit urbain. « Le risque pris par le pilote fera une énorme différence samedi », a-t-il ainsi expliqué.

Enfin, le pilote a exprimé sa gratitude pour le soutien continu de sa famille et des fans monégasques. « J'ai énormément de soutien chaque année et il n'y a pas plus ou moins de pression avec les années qui passent. »

Le Grand Prix de Monaco reste un moment fort de la saison pour Charles Leclerc, qui espère que cette année sera celle de la réussite tant attendue sur ses terres.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut