Les pilotes de F1 révèlent leur enthousiasme pour participer au Mans

F1. L'intérêt des pilotes de F1 pour les 24 Heures du Mans démontre la fascination continue de cette course légendaire. Malgré les défis posés par leurs engagements en Formule 1, beaucoup gardent un œil sur cette course emblématique, envisageant de s'y engager pleinement à l'avenir.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le départ du Mans en 2022
© aco / Le départ du Mans en 2022

À l'approche de la légendaire course des 24 Heures du Mans, plusieurs pilotes de Formule 1 ont partagé leur intérêt et leurs réflexions sur cet événement emblématique, témoignant de l'attrait de cette course dans le monde du sport automobile.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Interrogé à ce propos en conférence de presse des pilotes ce jeudi, Esteban Ocon a avoué « être vraiment à fond dedans, je suis également les courses d'Alpine en Hypercar en ce moment et je serai aussi au Mans pour les 24 Heures. C'est génial de voir autant de constructeurs différents courir dans la catégorie reine. Et de voir aussi des luttes aussi serrées. Comme je l'ai toujours dit, la Formule 1 est mon objectif, c'est ce que je veux piloter pendant longtemps pour le moment. Mais on ne sait jamais. Et c'est sûr qu'à un moment donné, je m'y intéresserai. »

Pendant que la discussion se déroulait, Yuki Tsunoda semblait toutefois avoir manqué la question. « Le Mans ? Désolé, je n'écoutais pas la question. L'année prochaine, Le Mans ? » a-t-il demandé, provoquant un léger agacement chez ses collègues pilotes.

Avec humour, Max Verstappen a réagi en disant : « Yuki, j'ai besoin de toi comme coéquipier là-bas. Tu es si léger que tu vas voler. Tu pourrais compenser mon poids ! » Ce qui n'a pas manqué de faire rire toute la salle de presse.

Verstappen plaide pour un poids minimum au Mans

Plus sérieusement, le Hollandais a partagé ses souvenirs et ses perspectives sur la course : « Je me souviens qu'à 11, 12 ans, mon père courrait au Mans en LMP2 puis en LMP1 l'année suivante. C'est quelque chose d'assez incroyable. Même à l'époque, vous êtes un jeune enfant, mais toute l'atmosphère est fantastique. Et l'aspect équipe est important, car ce n'est pas seulement vous, n'est-ce pas ? Vous devez travailler avec vos coéquipiers pour trouver le bon compromis avec les réglages. »

Il a également exprimé certaines réserves concernant les régulations actuelles : « Pour le moment, je pense qu'il est trop tôt pour moi de participer à cause de la nouvelle réglementation. Je pense qu'ils doivent un peu mieux régler la Balance de Performance (BoP) entre les voitures. C'est un peu aléatoire par moments, je trouve. De plus, pour moi, il y a aussi le poids des pilotes. Je pense qu'il devrait y avoir une limite, parce que je pourrais arriver à 80 kilos avec l'équipement, mais il y a aussi des pilotes qui peuvent faire 55 ou 60. Sans vouloir t'offenser, Yuki ! Et je trouve que quand on va au Mans (comme ça), on n'a aucune chance. Cela représente déjà quelques dixièmes de seconde par tour. Donc, ils doivent régler ça. Il faut qu'il y ait un poids moyen ou minimum à respecter. Mais c'est sûr qu'à l'avenir, j'aimerais courir. Oui, c'est un événement incroyable. »

Charles Leclerc, qui suit la catégorie de plus près depuis deux ans, a révélé son implication personnelle : "Je suis un peu plus impliqué et je suis la catégorie de plus près depuis deux ans, depuis que Ferrari a rejoint la catégorie Hypercar, et encore plus cette année car mon petit frère (Arthur Leclerc, NDLR) a commencé sa carrière d'endurance en GT."

Interrogé sur la possibilité de piloter pour Ferrari au Mans, Leclerc a répondu avec enthousiasme : « Oh, bien sûr. J'adorerais faire Le Mans un jour. Je pense que nous avons tous le même problème. Le programme en Formule 1 est maintenant fou. Et on a très peu de temps libre pour se préparer correctement à une course comme Le Mans, car si je fais Le Mans, je veux y arriver prêt et aller gagner. Donc il faut faire les choses sérieusement. Et en ce moment avec le calendrier de la Formule 1, c'est assez difficile. Mais j'aimerais m'associer à mon petit frère pour faire Le Mans ensemble un jour. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut