Les pilotes de Haas disqualifiés à Monaco pour infractions techniques

F1. Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg ont été disqualifiés de leurs positions pour la grille de départ dimanche, respectivement 15e et 12e, après une décision concernant un élément non conforme de la Haas.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ces disqualifications sont un coup dur pour Haas
© Motors Inside / Alexis Perrin / Ces disqualifications sont un coup dur pour Haas

Coup de tonnerre chez Haas ce samedi soir. On apprend que les deux pilotes de l'écurie américaine ont été disqualifiés des qualifications du Grand Prix de Monaco en raison d'une infraction technique concernant l'élément de l'aileron arrière de la voiture. Une décision qui fait suite à la découverte d'un élément non conforme par le Délégué Technique de la FIA.

Motors Inside sans pub ?

Selon les commissaires de course, l'élément supérieur de l'aileron arrière de Kevin Magnussen et de Nico Hülkenberg dépassait les positions ajustables maximales autorisées par l'Article 3.10.10.h du Règlement Technique de la Formule 1, fixé à 85 mm.

Haas a expliqué que cette non-conformité était due à une erreur involontaire lors du réglage de l'écart du volet de l'aileron. « L'aileron utilisé à Monaco était d'un nouveau design, testé pour la première fois ce week-end. Le design précédent respectait les régulations avec le plus grand écart mesuré depuis le centre de l'aileron. Cependant, avec le nouveau design, le plus grand écart se trouvait aux extrémités de l'aileron, et l'équipe n'avait pas formé ses mécaniciens à régler l'écart selon ce nouveau design, entraînant ainsi la non-conformité », indique un communiqué de la FIA.

Bien que l'équipe ait assuré qu'il n'y avait aucun avantage de performance dû à cette non-conformité, l'Article 1.3.3 du Code Sportif International précise que cela est sans importance. L'équipe a reconnu son erreur de manière candide et le Délégué Technique de la FIA ainsi que les directeurs techniques de la FIA ont confirmé qu'ils étaient satisfaits de l'explication fournie par l'équipe.

En raison de cette infraction reconnue, les commissaires ont décidé de disqualifier les deux monoplaces de leur classification des qualifications. Kevin Magnussen devait partir en 15e position et Nico Hülkenberg en 12e position. À noter que les deux pilotes prendront tout de même le départ après une demande de Haas auprès des commissaires, qui a été accordée en vertu de l'Article 39.4 du Règlement Sportif de la FIA. Ils devront donc débuter la course de dimanche depuis l'arrière de la grille, Hülkenberg 19e et Magnussen 20e, une position qui rendra la tâche de marquer des points encore plus difficile.

Cette disqualification est un double coup dur pour l'équipe Haas, qui devra maintenant revoir ses procédures et s'assurer que toutes les mesures nécessaires sont prises pour se conformer aux règlements techniques à l'avenir.

Un autre incident impliquant Hülkenberg

Nico Hülkenberg a été impliqué dans un autre incident lors des qualifications de ce samedi. Selon les commissaires, il aurait prétendument gêné inutilement Esteban Ocon dans le virage 3, ce qui constituait une possible violation de l'Article 37.5 du Règlement Sportif de la FIA.

« Après avoir entendu les déclarations des deux pilotes, des représentants des équipes, et avoir passé en revue les vidéos, les communications radio et les preuves vidéo embarquées, les commissaires ont décidé de ne prendre aucune mesure supplémentaire », indique un communiqué de la FIA.

Selon les témoignages recueillis, Esteban Ocon était en plein tour rapide lorsqu'il a rattrapé Nico Hülkenberg au virage 3. Haas a alors tenté d'avertir Hülkenberg de l'arrivée imminente d'Ocon, mais le système de communication radio ne fonctionnait pas de manière fiable, et les messages n'ont pas été reçus par le pilote.

Les commissaires ont également entendu les messages radio de l'équipe destinés à Hülkenberg, mais il semble bien que ces messages n'aient pas été transmis à la voiture. De son côté, Ocon a confirmé qu'il avait lui aussi rencontré des problèmes de communication. D'autres équipes ont également signalé des interruptions intermittentes des messages radio au cours de la journée.

Ocon a reconnu que, compte tenu du fait que l'entrée du virage 3 est aveugle, Hülkenberg ne pouvait pas savoir qu'il approchait sans un avertissement radio. Il a également indiqué que, malgré le fait qu'il ait rattrapé la voiture 27, il n'a pas été matériellement impacté par Hülkenberg, ce dernier ayant accéléré au virage 4.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut