Carlos Sainz conserve sa position pour la course après une enquête des commissaires

F1. Carlos Sainz était sous la menace d'une pénalité suite à une investigation de la FIA après les qualifications à Monaco. Il n'y aura finalement pas de sanction, l'Espagnol conserve donc sa troisième place sur la grille de départ.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Carlos Sainz commencera la course de la troisième position dimanche.
© Motors Inside / Alexis Perrin / Carlos Sainz commencera la course de la troisième position dimanche.

Carlos Sainz a été sous enquête des commissaires de course après une obstruction présumée d'Alex Albon lors des qualifications de ce samedi. L'incident s'est produit dans la chicane au niveau des virages 15 et 16, suscitant des allégations de violation de l'Article 37.5 du Règlement Sportif de la FIA.

Motors Inside sans pub ?

« Les commissaires ont examiné les faits et entendu les déclarations des pilotes concernés ainsi que des représentants des équipes. Ils ont également passé en revue les vidéos, les communications radio et les preuves vidéo embarquées. Il a été établi qu'Alex Albon, en tour rapide, avait rattrapé Carlos Sainz dans la chicane », indique un communiqué de la FIA.

Sainz avait été informé par son équipe de l'approche d'Albon. Il a tenté de se décaler le plus rapidement possible de la trajectoire pour laisser de la place au pilote Williams à la sortie du virage 16. Cependant, étant donné la nature étroite de la chicane et du circuit de Monaco, la présence du pilote Ferrari a eu un impact sur le Thaïlandais.

Carlos Sainz a admis qu'avec le recul, il aurait peut-être pu sortir de la piste pour donner plus d'espace à Albon, mais il a estimé qu'il ne l'avait pas inutilement gêné puisqu'il avait pris les mesures nécessaires sur la piste pour lui laisser de la place.

De son côté, Albon a pu terminer son tour rapide et, bien qu'il ait peut-être perdu un dixième et demi de seconde, il a reconnu que la situation était "grisâtre" quant à savoir s'il avait été inutilement gêné. Il ne pensait pas qu'il s'agissait d'un cas évident d'obstruction. Il a également reconnu que cette partie du circuit était particulièrement difficile, étant une succession de virages aveugles, et que Sainz n'aurait pas pu voir l'approche de la voiture 23 plus tôt.

En tenant compte de ces éléments, les commissaires ont décidé de ne prendre aucune mesure supplémentaire contre Carlos Sainz, ce qui lui permet de conserver sa position en qualifications sans pénalité, à savoir la troisième place sur la grille de départ.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut