Aucune pénalité pour Kevin Magnussen après son crash : Perez premier surpris

F1. Sergio Perez s'est dit surpris que Kevin Magnussen n'ait pas été pénalisé pour son rôle dans leur lourd accident du premier tour du Grand Prix de Monaco, qui a provoqué le drapeau rouge et pénalisé la course de Nico Hülkenberg.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Sergio Perez lors des Essais libres vendredi à Monaco
© Motors Inside - Alexis Perrin / Sergio Perez lors des Essais libres vendredi à Monaco

Le Mexicain a subi un grave accident après un contact avec le pilote Haas à Beau Rivage, alors que Magnussen tentait de se faufiler à l'intérieur, il s'est retrouvé rapidement à court d'espace. Ce qui a projeté Perez contre la barrière, causant des dégâts considérables à sa voiture, aggravés lorsqu'il a heurté Hülkenberg, qui tentait d'éviter l'épave de la Red Bull.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Aucune autre action n'a été entreprise par les commissaires, et Magnussen a estimé que Perez « n'avait clairement pas laissé d'espace ». L'avis de Perez différait, affirmant que Magnussen avait tort et aurait dû renoncer à la manœuvre. Les deux se rejettent alors la faute.

« Si vous regardez ma caméra embarquée, à aucun moment vous ne voyez la voiture de Kevin, même pas près de moi, à mes côtés, et vous pouviez voir que le mur se rapprochait de plus en plus », a déploré Perez. « Pour rester à fond, il n'y avait qu'une seule issue, et c'était soit le contact avec ma voiture, soit avec la barrière. »

« Il n'y avait tout simplement pas de place pour les deux voitures et à un moment donné, il devait s'en rendre compte. Je veux dire, j'ai été dans cette situation et souvent, quand vous êtes la voiture derrière, vous devez juste comprendre qu'il est temps de ralentir, avant que les choses ne se rapprochent de vous. »

« Je suis très surpris [que l'incident n'ait pas été investigué] à cause des dégâts et de leur dangerosité. Je suis vraiment surpris. » Perez insiste sur le fait que le Danois aurait dû lever le pied et n'avait pas droit à de l'espace vu sa position sur la piste. Il a ajouté que l'incident pouvait être considéré comme une « conduite dangereuse » et a estimé que Magnussen ne se souciait pas des conséquences de ses actions. « Je pense qu'il ne devrait clairement pas être là en premier lieu parce qu'il n'y a qu'une seule issue. Ce sera juste de frapper le mur, soit il frappait le mur, soit il frappait ma voiture. Le côté droit de ma voiture. »

« Je suis vraiment surpris. Je comprends le laissez-les courir("Let them race") du premier tour, mais je pense que c'était plus une conduite dangereuse de rester à fond en sachant qu'ils allaient entrer en contact avec moi. À un moment donné, je pense que c'était de la conduite dangereuse. Je ne pense pas qu'il réfléchisse vraiment aux conséquences. Vous vous retrouvez parfois dans une position où vous devez prendre une décision très rapide pour dire, d'accord, il n'y a qu'une seule issue et ce sera le contact alors je ferais mieux de reculer, mais lui ira pour le contact. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut