Norris frustré d'avoir vu Sainz reprendre sa position au départ à Monaco après le drapeau rouge

F1. Lando Norris déclare qu'il a trouvé "frustrant et injuste" que Carlos Sainz récupère sa position de grille d'origine pour le redémarrage du Grand Prix de Monaco, en raison des règles du drapeau rouge en Formule 1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Carlos Sainz sur le circuit de Monaco
© Motors Inside - Alexis Perrin / Carlos Sainz sur le circuit de Monaco

Carlos Sainz avait initialement crevé après une collision avec Oscar Piastri au premier virage, et sa voiture s'était arrêtée, semblant être hors course au virage du Casino. Mais l'accident impliquant Sergio Perez et les deux voitures Haas a provoqué un drapeau rouge quelques instants plus tard, offrant à Sainz une seconde chance.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Selon les règlements sportifs de la F1, l'ordre de redémarrage « sera pris au dernier point où il était possible de déterminer la position de toutes les voitures. Toutes ces voitures seront alors autorisées à reprendre la session de sprint ou la course. »

Alors que la plupart des voitures avaient franchi le premier secteur de chronométrage en descendant vers Mirabeau avant que le drapeau rouge ne soit déployé, la Sauber retardée de Guanyu Zhou ne l'avait pas fait. Ainsi, la FIA a déterminé que l'ordre à la deuxième ligne de la voiture de sécurité devait être utilisé pour la deuxième tentative de départ. Cela permettait donc à Carlos Sainz Jr. d'être promu de sa position en fond de grille à sa position initiale de troisième sur la grille de départ. Position qu'il convertira durant la course en troisième place sur le podium.

Pour Norris, qui roulait en troisième position avant que le drapeau rouge ne soit agité, voir Sainz reprendre sa place était injuste. « Je ne pense pas que ce soit la chose la plus juste, mais je suis sûr qu'il y a eu des moments dans le passé où j'ai peut-être eu de la chance avec ça et ils ont pu réparer la voiture un peu ou quelque chose comme ça », a-t-il dit. « Quand vous y pensez de manière directe, c'est frustrant et injuste, que parce que quelqu'un fait une erreur et à cause d'un certain nombre de voitures ou peu importe la règle, n'a pas franchi la ligne avant le drapeau rouge et blablabla, qu'il puisse annuler cette erreur et obtenir un arrêt gratuit. C'est injuste. »

Un drapeau rouge bénéfique à Piastri

Le patron de McLaren, Andrea Stella, était plus mesuré, acceptant que les règles aient été appliquées correctement mais il a reconnu combien Sainz avait été chanceux. « En termes de manière dont l'ordre de redémarrage a été déterminé, je pense que ce que la FIA a fait était la meilleure chose à faire », a-t-il déclaré après la course. « C'est aussi en accord avec le précédent, où vous utilisez la deuxième ligne de la voiture de sécurité lorsque les temps des secteurs ne sont pas disponibles. Je ne pense pas que l'utilisation des mini secteurs soit une bonne façon de faire cela. »

« Évidemment, le point clé qui a sauvé Carlos était que Zhou n'avait pas franchi le temps du secteur au moment où la course a été suspendue. Chanceux Carlos. Je pense qu'il a été chanceux aujourd'hui et aussi avec l'approche indulgente des commissaires, car la collision au virage un a évidemment causé des dommages importants à la voiture d'Oscar. »

« Comme je l'ai dit, Carlos a été chanceux, cela lui a permis de monter sur le podium. Nous sommes heureux pour lui, mais je pense qu'avec l'obstruction d'hier, nous sommes toujours un peu perplexes quant à la différence entre hier et Imola [quand Piastri a été pénalisé pour obstruction].»

Bien que Norris ait été mécontent de la manière dont les choses se sont déroulées pour permettre à Sainz de le devancer à nouveau, le drapeau rouge a en fait été une bonne nouvelle pour son coéquipier Piastri, qui avait subi des dommages lors de son accrochage avec le pilote Ferrari. Après la course, Stella, a révélé que des pièces avaient été cassées sur la voiture de Piastri, ce qui l'aurait handicapé d'environ une demi-seconde par tour.

« Dès que la collision s'est produite, nous avons observé une perte de 20 points d'appui, ce qui ici à Monaco équivaut à environ une demi-seconde », a-t-il dit. « Mais grâce au drapeau rouge, nous avons pu effectuer des réparations sur le fond plat car l'aile latérale du fond était cassée. Nous l'avons réparée, nous ne l'avons pas entièrement fixée, et nous avons changé le ponton qui était également cassé. Donc au total, le déficit était d'environ 10 points pour toute la course, soit environ deux dixièmes, peut-être 0,25 seconde. »

« Cela nous a évidemment rendus un peu plus nerveux quant à la possibilité de maintenir les pneus en bon état, car la voiture était un peu endommagée. Mais Oscar a réussi à le faire et finalement, les dommages n'ont pas influencé le résultat final. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut