Ferrari pourrait passer au concept de suspension de Red Bull pour l'arrivée d'Hamilton en 2025

F1. Ferrari pourrait changer de concept de suspension en vue de la saison 2025, où le septuple Champion du monde de F1, Lewis Hamilton fera son arrivée chez les rouges.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ferrari dans une stratégie agressive, prépare déjà la saison 2025
© Motors Inside - Nicolas Lerooy / Ferrari dans une stratégie agressive, prépare déjà la saison 2025

Ferrari pourrait finalement opter pour une suspension avant à tirants, concept utilisé avec succès par le champion du monde en titre, Max Verstappen. La Scuderia a déjà réalisé des progrès significatifs cette année avec sa SF-24, remportant des courses et se retrouvant au cœur d'une lutte à trois avec Red Bull et McLaren.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Mais à mesure que les équipes atteignent les limites des règles actuelles, il devient de plus en plus difficile de trouver les évolutions pouvant faire la différence dans la bataille pour le podium. Un important package de développement apporté au Grand Prix d'Imola a donné de bons résultats, tandis que le prochain package aérodynamique est prévu pour le GP de Grande-Bretagne, initialement prévu pour la Hongrie.

En attendant, deux autres ailerons arrière apparaissent, après celui à haute charge utilisé à Monaco. Il y aura une version à faible traînée au Canada et ensuite une version adaptée aux circuits de vitesse moyenne en Espagne. Cependant, la façon dont Ferrari aborde les améliorations change, comme l'a admis cette semaine le directeur de l'équipe, Fred Vasseur, qui a déclaré que les gains sont de plus en plus difficiles à obtenir.

« Avec le plafonnement des coûts et la réglementation actuelle, vous devez gérer les deux côtés et nous apporterons des améliorations quand nous aurons quelque chose à apporter », a-t-il déclaré. « Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est qu'il y a une sorte de convergence de la performance et que le taux de développement est beaucoup plus faible qu'il y a deux ans. Cela signifie que chaque fois que quelqu'un apporte une amélioration, et je pense que c'est vrai pour nous, mais c'est vrai pour tout le monde, le gain est plus petit qu'il ne l'était il y a deux ans, et c'est normal. »

Ferrari prêt à faire des changements significatifs

Ferrari pourrait être prête à être plus agressive avec les changements apportés à sa voiture de 2025 qu'on ne l'aurait peut-être imaginé il y a quelques mois. Le travail a déjà commencé sur le défi de l'année prochaine. Frédéric Vasseur affirme que trois projets sont déjà en cours à Maranello. « Une partie de l'équipe travaille sur les prochaines mises à jour que nous verrons cette saison, et une autre est déjà concentrée sur la monoplace de l'année prochaine », a-t-il déclaré. « Nous avons déjà donné le feu vert à la voiture de 2025. De plus, le travail a déjà commencé il y a quelque temps sur le groupe motopropulseur de 2026. En ce qui concerne le châssis et l'aérodynamique, nous pouvons émettre quelques hypothèses mais rien de plus étant donné qu'il n'y a pas encore de réglementation. »

Des sources ont également suggéré que les concepteurs de Ferrari ont compris certains aspects clés qui apporteraient des gains pour la voiture de 2025 et qui pourraient faire une grande différence dans cette lutte serrée avec Red Bull et McLaren. Ferrari pourrait être prête à passer à une suspension avant à tirants, avec l'idée de prendre de l'avance sur cet aspect en considérant qu'elle ferait probablement état d'un changement en 2026. Red Bull et McLaren ont déjà cette configuration, avec un design offrant clairement des avantages aérodynamiques en améliorant le flux d'air autour de l'avant de la voiture et, de manière cruciale, pour les tunnels Venturi en dessous.

Réviser la suspension de cette manière nécessiterait un tout nouveau châssis car il faudrait de nouvelles fixations pour les bras de suspension et le déplacement des mécanismes internes. Toute décision de modifier la suspension pourrait également ouvrir la porte à un changement de position du pilote, ce qui pourrait aider à améliorer la répartition du poids alors que l'équipe cherche à trouver des gains dans tous les domaines possibles.

Le potentiel de Ferrari à adopter un style de suspension avant, plus proche de celui de Red Bull intervient alors que l'équipe continue ses efforts pour attirer Adrian Newey afin d'aider à concevoir la voiture de 2026, une fois qu'il sera libéré de son contrat actuel au début de l'année prochaine. Cette saison, Ferrari est une des rares équipes à utiliser une suspension arrière à tirants (son équipe cliente Haas en utilise également), mais est convaincue qu'il n'y a pas de gains significatifs à avoir avec le concept de suspension à poussoirs que d'autres équipes sur cette partie de la voiture.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut