Vasseur fait le point sur ce qu'il attend de ses pilotes pour la saison prochaine

F1. Le patron de Ferrari, Fred Vasseur, insiste sur le fait que l'arrivée de Lewis Hamilton ne présente aucun risque que lui et Charles Leclerc se prennent des points et entravent les chances de titre de l'équipe en Formule 1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Fred Vasseur dans le pitwall Ferrari
© Motors Inside / Fred Vasseur dans le pitwall Ferrari

Le constructeur italien se prépare à l'arrivée de Lewis Hamilton, avec son futur coéquipier, Charles Leclerc, l'écurie italienne espère connaître le début d'une nouvelle ère où elle pourra revenir au sommet de la Formule 1.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Mais avoir deux numéros un clairs dans n'importe quelle équipe risque de diviser les points entre les deux voitures, ouvrant ainsi la porte à une équipe rivale avec un leader clair venant au milieu pour les battre tous les deux.

Fred Vasseur ne voit pas les choses comme ça et pense plutôt qu'il y a des avantages pour une équipe ayant deux pilotes superstars qui se poussent l'un l'autre. Interrogé sur la possibilité que Hamilton/Leclerc se gênent mutuellement, Vasseur a répondu : « Je ne pense pas, parce que je pense qu'il y a une sorte d'avantage mutuel dans l'équipe, et nous obtenons probablement plus de points avec deux pilotes qu'avec un et demi. »

« C'est une évolution positive du point de vue de la performance, et une partie de notre résultat aujourd'hui vient également du fait que nous avons une bonne entente entre Carlos et Charles, qu'ils se poussent mutuellement. »

« Dès que l'un descend, l'autre est là pour obtenir des résultats et il réveille le premier. C'est comme ça si vous regardez depuis le début de l'année dernière. Je suis vraiment convaincu que je préfère en avoir deux forts plutôt que pas. Bien sûr, vous pouvez imaginer le fait que vous avez deux pilotes et un potentiel de points pour l'équipe dont vous parlez », explique le français.

Vasseur a également salué la façon dont Sainz a abordé cette saison, restant motivé pour donner le meilleur de lui-même tout au long de la saison, même s'il savait qu'il ne serait pas retenu par Ferrari au-delà de la fin de l'année. « Je pense qu'il a exactement le même état d'esprit que lorsque nous avons lancé la voiture en février », a déclaré Vasseur. « Il connaît la situation, il sait que nous nous séparerons à la fin de la saison. C'est un professionnel. »

« C'est un méga professionnel, pleinement engagé et il fait un excellent travail. Je suis convaincu que cela restera ainsi jusqu'à fin 2024. L'approche est très professionnelle, très dévouée et je suis vraiment content de Carlos. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut