Les fois où la pole position a été signée avec deux chronos identiques

F1. George Russell et Max Verstappen ont réalisé exactement le même temps en qualifications à Montréal. Ce n'est que la deuxième fois de l'histoire de la F1 qu'une pole position est signée avec deux chronos identiques.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
George Russell et Max Verstappen ont réalisé exactement le même temps en qualifications à Montréal
© Motors Inside / Maeva Burillo / George Russell et Max Verstappen ont réalisé exactement le même temps en qualifications à Montréal

Avec 15 pilotes dans la minutes douze, ces qualifications ont été particulièrement disputées et l'issue est plutôt folle. George Russell s'est emparé du meilleur temps provisoire en 1.12:000 juste avant que Max Verstappen n'effectue son dernier tour lancé en...1.12:000. Russell obtient la pole car il a effectué ce chrono en premier.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Bien que rarissime, ce n'est pas la première fois que cela arrive. En 1997, 3 pilotes de F1 décrochent la pole position du GP d'Europe, sur le circuit de Jerez, avec le même chrono au millième près.

Jacques Villeneuve réalise son tour le meilleur chrono provisoire en 1.21:072. Michael Schumacher puis Heinz-Harald Frentzen s'élancent et effectuent leur meilleur tour dans le même temps que Villeneuve, une première dans l'histoire de la Formule 1. Ils sont départagés par le règlement qui indique qu'en cas d'égalité, celui qui a réalisé le meilleur temps en premier est crédité de la pole position, les autres n'ayant fait qu'égaler sa marque et non l'améliorer.

Villeneuve sacré champion du monde

En course, Schumacher prend un meilleur départ et se retrouve devant un bon moment mais au quarante-septième tour, Villeneuve revient et l'attaque à l'épingle en bout de ligne droite. Surpris, Schumacher, donne un coup de volant pour l'en empêcher mais la Williams est déjà à sa hauteur et la roue avant droite de Schumacher heurte le ponton de Villeneuve. La Ferrari part dans le bac à graviers et n'en ressort pas tandis que Villeneuve reprend sa route, la Williams étant intacte.

Inquiet que sa monoplace soit endommagée, le Canadien baisse son rythme et fini finalement troisième, une place suffisante pour lui offrir le titre de champion du monde.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut