Esteban Ocon : "J'ai fait mon job, pas l'équipe"

F1. Parti dernier sur la grille, Esteban Ocon a réussi à empocher un point, à l'issue d'un Grand Prix du Canada à rebondissement. Seulement, le pilote français ne cachait pas son amertume à l'arrivée, ne digérant pas une consigne d'équipe en fin de course.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Alpine a tout récemment annoncé qu'Esteban Ocon ne serait pas prolongé en 2025.
© Motors Inside Maeva Burillo / Alpine a tout récemment annoncé qu'Esteban Ocon ne serait pas prolongé en 2025.

Alpine a réalisé au Canada son meilleur Grand Prix depuis le début de saison. Deux voitures ont fini dans les points (9 et 10ème), alors que les monoplaces s'élançaient loin sur la grille. Que demande le peuple ? Esteban Ocon, lui, demande la neuvième place. Une position qu'il a dû abandonner dans l'avant dernier tour de course, à son coéquipier Pierre Gasly...

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Une remontée solide, Esteban Ocon a bravé les éléments

En partant dernier sur la grille, le pilote français nourrissait tout de même des espoirs au vue de la météo incertaine et capricieuse de ce Grand Prix. Il a su, ainsi que ses ingénieurs, prendre des risques, faire les bons choix aux moments opportuns, afin de profiter au mieux des opportunités de cette course. Son départ fut excellent. Il réussit à dépasser 4 pilotes sur le premier tour ! Il a ensuite fait le choix, osé, de ne pas s'arrêter à la première sortie de la voiture de sécurité au 26ème tour de course. À ce moment donné, il figurait en 9ème position ! Une place qu'il n'a quasiment plus quitté jusqu'à la fin du Grand Prix.

"Je fais une course où je pars dernier, je prends tous les risques qui faut. Je dois finir 9ème marquer 2 points, je suis content qu'on marque des points en tant qu'équipe mais on les aurait marqués tout autant si je ne laissais pas passer Pierre à la fin… Je ne sais pas d'où l'appel vient, mais en tout cas j'ai fait ma partie du job, c'est le plus important. "

Une consigne d'équipe qui aurait eu pour but « d'aller chercher Daniel Ricciardo », selon Bruno Famin, le directeur de l'écurie française. Esteban Ocon « avait un petit problème de gestion de l'énergie », l'empêchant de pouvoir se battre avec le pilote australien.

Une fin de saison qui s'annonce tendue chez Alpine

Esteban Ocon n'a pas maché ses mots au micro de Canal + en zone mixte. Au-delà de l'incompréhension de cette consigne d'équipe, le natif d'Évreux sous-entend une fin de saison compliquée :

« J'ai joué ma part du rôle qui est de respecter les consignes d'équipe, comme j'ai toujours fait de toute façon. Malheureusement on voit la « trend » (tournure, dynamique) qui va se passer jusqu'à la fin de l'année et c'est pas correct. Moi j'ai fait mon job, pas l'équipe, sur cette course-là. C'est triste que ça se finisse comme ça à la fin de la course. »

À voir si Esteban Ocon a réagi de manière excessive, à chaud, ou si les maux sont plus profonds...

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut