25 000 € d'amende et 3 places de pénalité pour Sergio Perez sur la grille de Grand Prix d'Espagne

F1. Après avoir endommagé sa F1 pendant la course et ignoré les consignes de l'équipe, le pilote Red Bull, Sergio Perez, a écopé d'une amende de 25 000 € et d'une pénalité de trois places sur la grille de départ pour la prochaine course, en Espagne. Une sanction justifiée par des enjeux de sécurité, selon les commissaires de la FIA au Grand Prix du Canada.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Sergio Perez en lutte avec Kevin Magnussen durant le Grand Prix du Canada 2024
© Red Bull media house / Sergio Perez en lutte avec Kevin Magnussen durant le Grand Prix du Canada 2024

Lors du Grand Prix du Canada 2024 qui s'est tenu ce dimanche 9 juin, Sergio Perez a perdu l'adhérence, sur une piste piégeuse, tapant violemment l'arrière de sa monoplace contre le mur. Monoplace détruite, le pilote mexicain a repris la piste pour tenter de rentrer au stand. Ce comportement a été jugé dangereux par les commissaires de course et non conforme au règlement.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

25 000 € d'amende

Selon le document 62 émis par les commissaires, la violation de l'Article 26.10 du Règlement Sportif impose une amende de 25 000 euros. C'est l'écurie Red Bull qui devra probablement prendre en charge ce montant.

« Après avoir heurté les barrières au virage 6, le pilote a continué sur la piste pour le reste du tour avec une voiture considérablement endommagée, perdant ainsi plusieurs pièces en fibre de carbone en retournant aux stands. L'équipe a confirmé lors de l'audition que le pilote avait reçu l'ordre de ramener la voiture aux stands car ils essayaient d'éviter une intervention de la voiture de sécurité. » détaille le communiqué de la FIA.

3 places de pénalités pour Barcelone

Sergio Perez se verra infliger une pénalité de trois places sur la grille de départ lors de la prochaine course à laquelle il participera, prévue dans deux semaines, au Grand Prix d'Espagne. La décision des commissaires est basée sur le fait que Sergio Perez a continué à rouler malgré les dommages subis par sa voiture, perdant des pièces en carbone sur la piste en revenant aux stands.

L'équipe a confirmé lors de l'audition que le pilote avait reçu pour consigne de ramener la voiture aux stands afin d'éviter une situation de Safety Car.

En effet, au moment où Sergio Perez est parti à la faute, c'est Max Verstappen, son coéquipier et triple champion du monde de F1 qui menait la course. Faire entrer une voiture de sécurité à ce moment là pouvait permettre aux concurrents de revenir sur le pilote Red Bull et potentiellement de perdre la course.
L'équipe a donc demandé à la radio à Sergio Perez de rentrer au stand coûte que coûte pour éviter de faire entrer la voiture de sécurité.

Après son choc, Sergio Perez a donné le message suivant à la radio : « *** Je pense que j'ai des gros dommages. Je ramène la voiture ? »

Son équipe a confirmé de ramener la Red Bull au stand : « Oui, ramène-la, ramène-là. »

Dans un Grand Prix particulièrement piégeux et mouvementé, ramener une voiture endommagée peut être une solution joker en cas d'apparition d'un drapeau rouge. En effet, dans cette période, l'équipe est autorisée à changer les pièces abimées. En cas d'un drapeau rouge long, Red Bull aurait donc pu cependant réparer la monoplace de son pilote.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

1 commentaire
Donnez votre avis
  1. Gravatar 5isco
    5iscoLe 24/06, 20:07
    Encore une course anonyme pour Perez en Espagne... Quelle déception de ne pas voir de jeunes talents à sa place ...
    Répondre
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut