Lando Norris frustré après un mauvais départ : "Nous aurions dû facilement gagner"

F1. Alors qu'il a réalisé une pole position "parfaite" samedi, Lando Norris n'a pas réussi à concrétiser dimanche en Espagne et a dû se contenter de la deuxième place, derrière Max Verstappen. Le Britannique n'est pas tendre avec lui-même.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lando Norris s'en veut beaucoup pour son mauvais départ au Grand Prix d'Espagne
© Motors Inside / JanlPhotographe / Lando Norris s'en veut beaucoup pour son mauvais départ au Grand Prix d'Espagne

C'est un Lando Norris assez dur envers lui-même que nous découvrons en conférence de presse d'après-course. On peut le comprendre : le Britannique avait toutes les cartes en main, avec une monoplace très performante et une pole position « parfaite » samedi. Mais son problème se nomme encore et toujours Max Verstappen, et c'est bien lui qui est monté sur la première marche du podium ce dimanche en Espagne. La faute, selon lui, à un départ raté.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

« La course (n'était) pas assez bonne, simplement parce que nous aurions dû gagner aujourd'hui. Je pense que nous avions la voiture la plus rapide. Mais j'ai perdu au départ, et je n'ai pas pu dépasser George dans le premier relais », a-t-il expliqué aux journalistes. « Donc, je pense que nous avions facilement la meilleure voiture aujourd'hui. Je n'ai tout simplement pas fait un assez bon travail au départ et cela m'a tout coûté. À partir du virage 2, c'était 10 sur 10, je ne pense pas que j'aurais pu faire beaucoup plus. En tant qu'équipe, nous avons fait la stratégie parfaite et j'étais très content de ce que nous avons fait. Mais, oui, le départ n'était pas assez bon. »

« Aujourd'hui, nous étions les plus rapides, nous avions la meilleure voiture. Je n'ai pas maximisé cela, le départ me revient et je dois faire ce qu'on me dit et exécuter cela. Et sans cela, ou avec un bon départ, nous aurions facilement dû gagner », a-t-il encore affirmé, définitivement déçu de sa performance.

McLaren vise le championnat du monde

Pourtant, le Britannique pense avoir réalisé un meilleur départ que Max Verstappen. Mais que s'est-il donc passé ? La réponse se nomme ici George Russell. « La deuxième phase, l'accélération, n'était pas aussi bonne. Si George n'avait pas été là, je pense que j'aurais pu rester en tête autour du virage 1. Mais George avait une bonne vitesse sur nous deux, donc même si mon départ avait été un ou deux mètres meilleur, ce qui était probablement tout ce que je pouvais faire, le long chemin vers le virage 1, l'aspiration de la Mercedes sur Max et moi était plus forte que ce que j'aurais pu faire. Je pense que George aurait mené quoi qu'il arrive, même si mon départ avait été deux mètres meilleur », a-t-il toutefois relativisé.

Compte tenu sa performance globale et le développement de McLaren, Lando Norris pense qu'ils devraient viser le championnat du monde cette année.

« J'aurais dû faire mieux aujourd'hui. Nous aurions dû reprendre des points à Max. Potentiellement, il y avait une chance de le battre au Canada. Donc, deux courses où j'ai terminé deuxième et il a gagné. Mais Max doit arrêter de gagner pour que nous puissions y arriver. Même si je suis passé deuxième au championnat, cela n'a pas d'importance. Peu m'importe si je suis deuxième ou dixième. C'est plus à propos de l'écart avec Max. Et il continue de l'augmenter en ce moment. Et c'est quelque chose que nous ne pouvons pas nous permettre de laisser courir à ce stade de la saison. »

Tous les regards vers l'Autriche

Prochaine étape : l'Autriche, là où les choses ont commencé à tourner pour McLaren l'année dernière. Avec une voiture aussi performante, Lando Norris espère saisir la balle au rebond.

« Je suis confiant chaque week-end maintenant, la voiture fonctionne extrêmement bien. Nous sommes toujours là, à quelques dixièmes de la pole, et c'est tout ce que nous pouvons demander. Je pense que nous devons apporter quelque chose de plus pour rendre notre vie un peu plus facile, mais c'est serré », a toutefois ajouté le pilote McLaren.

Il estime qu'il y a quatre équipes qui peuvent facilement se battre pour les poles et les victoires potentielles. Et le tracé autrichien est encore très différence de l'Espagnol. « À haute vitesse, je pense que nous avons un peu de travail à faire par rapport aux Red Bull. Elles semblent définitivement un peu meilleures dans les virages rapides que nous. Donc, potentiellement, nous manquons un peu dans ce domaine, mais le reste est solide. C'est l'une de mes meilleures pistes en termes de compétitivité personnelle et de mes pistes les plus réussies », se réjouit-il. Rendez-vous le week-end prochain pour savoir si le Britannique arrivera à mettre la main sur sa deuxième victoire en F1.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Grand Prix d'Espagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut