Grand Prix de Grande-Bretagne : Le Tops/Flops de la rédaction

F1. Un Lewis Hamilton record, une Haas bluffante et une Red Bull au bord du gouffre. Voici le Tops/Flops du Grand Prix de Grande-Bretagne 2024.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lewis Hamilton en top numéro 1 à Silverstone
© Motors Inside / Lewis Hamilton en top numéro 1 à Silverstone

Les TOPS

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Lewis Hamilton le magnifique

Que dire de la performance exceptionnelle de Lewis Hamilton lors ce Grand Prix de Grande-Bretagne ? Le septuple champion du monde a fait montre de toute sa combativité, tout son talent et toute sa vista pour s'imposer une neuvième fois devant son public à Silverstone. Toujours à la lutte pour la tête, que ce soit avec son coéquipier George Russell en début de course, puis Lando Norris et enfin Max Verstappen dans les derniers tours, Hamilton s'est rappelé au bon souvenir du paddock et des fans en s'imposant pour la première fois depuis deux ans et demi, soit 57 Grand Prix. Cette 104e victoire en F1 lui permet de revenir sur ses principaux rivaux au championnat.

Nico Hülkenberg impressionne

Sixième en qualifications, sixième en course dans des conditions difficiles. Le pilote Haas F1 a livré une performance remarquable au volant de la monoplace américaine. Déjà impérial le samedi où il s'est qualifié devant une Red Bull et les deux Ferrari, il a récidivé le lendemain en terminant cette fois à la porte du top 5. Déjà sixième en Autriche, l'Allemand est depuis quelques courses le neuvième homme de la grille, voire le septième étant donné les difficultés actuelles de Sergio Pérez et Charles Leclerc. Hülkenberg est une valeur sûre de la grille et il le démontre courses après courses. Audi doit se réjouir de s'être attaché ses services pour les prochaines années.

Silverstone, spectacle garanti

Il n'est pas commun de placer un circuit dans la catégorie des tops. Pourtant, le berceau de la Formule 1 a encore prouvé qu'il avait une place à part dans le calendrier. Depuis plusieurs saisons, le mythique circuit est le théâtre de courses aux nombreux rebondissements. Que ce soit la lutte Verstappen-Leclerc en 2019, la victoire sur trois roues de Hamilton en 2020 ou encore l'accrochage Verstappen-Hamilton en 2021, les fans sont gâtés devant le spectacle donné par leurs champions. Cette édition 2024 restera celle de la renaissance du pilote Mercedes avant de se présenter en rouge devant ses fans l'an prochain.

Les FLOPS

Mais où est donc passée la seconde Red Bull ?

Cette mi-saison 2024 nous livre actuellement une magnifique bataille entre quatre équipes et donc entre huit pilotes. Et pourtant, en termes de performances, ce sont bien sept pilotes qui se battent pour les podiums. Sergio Pérez est en effet très loin du haut de la grille. En qualifications déjà, il n'a pas fait mieux que 8e depuis Miami ! En course, abandon compris, il reste sur trois arrivées hors des points sur les cinq derniers Grand Prix. Un bilan catastrophique qui comprend donc son naufrage à Silverstone. Parti avant-dernier après une erreur le samedi, il ne doit sa 17e place en course qu'aux abandons de Pierre Gasly et George Russell. Malgré sa récente prolongation, il est possible que Red Bull se lasse de ce genre de performances et décide finalement d'écarter le Mexicain.

Vivement la trêve pour Charles Leclerc

Que se passe-t-il à bord de la Ferrari numéro 16 ? Depuis sa magnifique victoire sur ses terres à Monaco il y a un mois et demi, rien ne va plus pour Leclerc. Onzième des qualifications, l'ancien pilote Alfa Romeo avait réussi à remonter jusqu'en septième position avant qu'une décision stratégique ne vienne ruiner sa course. Alors qu'il commençait à pleuvoir sur Silverstone, Leclerc et son stand décidèrent de passer en pneus intermédiaires. La piste étant encore trop sèche à cet instant de la course, il était alors difficile pour le Monégasque de revenir dans la bataille pour les points. S'en est suivie une longue agonie jusqu'à une 14e place finale indigne du talent de Leclerc et des performances de sa Ferrari. Vivement des jours meilleurs.

Coup d'arrêt pour Alpine

Il était presque évident que ce Grand Prix de Grande-Bretagne allait être compliqué pour l'écurie française, mais peut-être pas à ce point. Pénalisé après avoir changé plusieurs éléments de son moteur, Pierre Gasly était contraint de s'élancer dernier. Il n'aura malheureusement parcouru que le tour de formation à cause d'une boîte de vitesses défaillante. De son côté, Esteban Ocon n'a pas pu faire mieux qu'une triste 16e place au volant d'une monoplace dont le déficit de performances était criant sur l'asphalte britannique. Après quatre entrées consécutives dans les points, la rechute est douloureuse pour les bleus.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Grand Prix de Grande-Bretagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut