"Je ne sais plus quoi dire" : un nouveau dimanche à oublier pour Leclerc

F1. Le Monégasque a vécu une nouvelle course difficile sur sa Ferrari. Depuis sa victoire à Monaco, il n'a inscrit que 12 petits points. Une situation difficile pour le principal intéressé qui commence à montrer des signes d'agacements au regard de ces derniers résultats.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc a vécu une nouvelle course difficile. Le Monégasque ne termine que 14e du Grand Prix de Silverstone
© Motors Inside - Cedric Marcadier / Charles Leclerc a vécu une nouvelle course difficile. Le Monégasque ne termine que 14e du Grand Prix de Silverstone

Malheureusement, les Grand Prix se suivent et se ressemblent pour le pilote monégasque qui a été confronté à un nouveau week-end compliqué. Cela a commencé dès samedi où il a été éliminé en Q2 et ne s'est élancé que depuis la 11e position. Dimanche, la situation ne s'est pas vraiment arrangée pour lui puisqu'à cause d'une mauvaise stratégie, il ne termine que 14e de la course. Une situation difficile à gérer pour le vainqueur de Monaco.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

« Nous avons opté pour une stratégie agressive qui n'a définitivement pas payé. De plus, la pluie arrivait très fort le tour d'après, ce qu'elle n'a fait que huit tours plus tard, et nous avons détruit les inters à ces nombreuses reprises, ce qui signifie que nous avons dû nous arrêter à nouveau. Donc, oui, encore une fois, un dimanche très difficile. »

Leclerc fut l'un des premiers à opter pour la gomme intermédiaire lorsque la pluie commençait à faire son apparition sur le tracé britannique. Cependant, elle n'était pas encore assez forte ce qui l'obligea à rentrer au stand quelques tours plus tard puisque ses gommes à flanc vertes se sont dégradés très vite. Dès lors, ses espoirs de finir dans les points furent anéantis et il termina la course avec plus d'un tour de retard. Une stratégie audacieuse, finalement ratée, mais approuvée par Leclerc comme il l'a expliqué aux médias :

« Je vais y revenir, évidemment, avec la décision, le message que j'ai reçu et les informations que j'avais dans la voiture, je sentais que c'était la bonne. Il pleuvait assez fort au T15. On m'a dit que ce tour-ci, la pluie allait être très forte, donc je me suis arrêté pour essayer d'anticiper. Cependant, la pluie est venue huit ou neuf tours plus tard. » Le Monégasque fait donc son autocritique, expliquant que c'était également sa décision tout en affirmant qu'il s'agissait bien d'une « mauvaise décision ».

Seulement quatorzième à l'arrivée, le Monégasque voit Norris s'échapper devant pour la deuxième place et les Mercedes ainsi que Piastri revenir à sa hauteur. Désormais à 105 points du leader Verstappen, Leclerc espère trouver le plus tôt possible des solutions, lui qui est toujours du « mauvais côté » dans les stratégies. Rendez-vous donc dans deux semaines à Budapest pour voir si Ferrari et Leclerc peuvent retrouver les avant-postes.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Charles Leclerc

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut