GP de Chine - Williams doit retrouver le droit chemin

F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© /

Les premières prévisions météorologiques annoncent de la pluie pour une partie du week-end. Cette nouvelle ne va pas mettre en confiance certaines équipes. C’est le cas de l’écurie Williams qui a un très mauvais souvenir du dernier GP courut au Japon il y a seulement quelques jours. En effet, les deux pilotes engagés en l’occurrence Rosberg et Wurz ont tous deux abandonnés pendant la course alors que la pluie et le brouillard étaient omniprésents.

Motors Inside sans pub ?

L'équipe britannique travaillera donc avec l’objectif de marquer des points. Actuellement, 4ème au championnat constructeur, elle voit d’un mauvais œil le retour de Red Bull (5ème) et est donc bien décidée a endigué ce retour.

Nico Rosberg
« Shanghai est un bon circuit et il devrait convenir à notre voiture. C'est également une grande ville, ainsi j'attends avec intérêt un week-end très plaisant, pour ces deux raisons. »

« J'espère que nous pourrons continuer à prouver notre bonne forme actuelle. Celle que nous avons démontré dans les dernières courses parce qu'il est maintenant vraiment important que nous maintenions Red Bull à une distance suffisante de notre 4ème place. Avant d'aller à Shanghai, je serai à Hong Kong pour quelques jours pour quelques engagements de vente pour nos associés, RBS et Oris. »

Alex Wurz
« Je me rappelle très bien du circuit de Shanghai l'année dernière car j'ai fait un temps impressionnant le vendredi en signant les temps les plus rapides pendant les deux premières séances d’essais libres. La disposition du circuit devrait convenir à notre voiture et à mon modèle de conduite. »

« Ainsi j’ai l’espoir de bons résultats pour cet avant-dernier Grand Prix de la saison. Au niveau des installations, la piste comporte toutes sortes de critères. Les longues lignes droites exigent évidemment de faibles appuis aérodynamiques. Ce qui se révèle être le contraire sur le reste du circuit, ainsi la meilleure option est d'opter pour un compromis entre les arrangements mécaniques et aérodynamiques. »

Sam Michael - Directeur technique
« En raison de nombreux changements de direction sur la totalité du circuit, nous allons courir avec un nombre d'aileron arrière. Il y a, cependant, de très longues lignes droites où la vitesse de pointe est importante. L’ensemble de ces éléments interviendront pour l’élaboration de nos stratégies. »

« La Chine exige normalement deux arrêts pour ce qui est de la stratégie de course. Il y eu des conditions atmosphériques variables la saison passée. Les prévisions les plus récentes montrent que cette situation peut encore se répétée cette année ce qui animera surement les choses ! Après le résultat du Japon, nous travaillons pour atteindre de nouveau les points au Grand Prix chinois et pour renforcer notre quatrième place dans le championnat des constructeurs. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut