Alonso et Hamilton ne veulent plus travailler ensemble

F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© /

Fernando Alonso a déclaré lundi qu'il « serait enchanté » s'il ne devait pas être à nouveau l’équipier de Lewis Hamilton en 2008. Ceci intervient après qu’Hamilton tout proche de son premier sacre ait à plusieurs reprises exprimé son désir de voir partir Alonso de chez McLaren à la fin de la saison. L'Espagnol de 26 ans a donc confirmé sur les ondes de la station radio Cadena SER qu'il est prêt à assouvir ce désir.

Motors Inside sans pub ?

« Je serais ravi si je ne continuais pas le rôle de coéquipier avec Hamilton. Si nous ne sommes pas ensemble la saison prochaine je pourrais avec une bonne voiture, rivaliser sans contrainte avec lui. Si nous devons continuer ensemble, nous aurons du mal à cacher cette rivalité. »

Chez Ferrari les possibilités sont contractuellement nulles pour l'année prochaine, Renault a donc rebondi et est devenu l’option la plus susceptible pour un possible contrat avec Alonso. Et ceci si et seulement si il arrive à obtenir un dégagement de son contrat par le patron Ron Dennis.

Flavio Briatore ne cache plus son désir de réunir à nouveau l'équipe française et Alonso, disant lundi dans les colonnes d’un journal sportif italien qu'il serait « stupide » de le nier.

« De nos jours il est important que les rôles, de numéro un et de numéro deux, soient clairs, autrement vous risquez de déstabiliser l'équipe. Si vous louez un champion du monde, alors vous devez lui donner le numéro un et ceci vis-à-vis de son statut. » a-t-il ajouté

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut