Loeb est optimiste ! Gagner les 4 derniers rallyes est faisable

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© /
Cinq épreuves et dix points à reprendre. La tache n'est pas facile pour Sébastien Loeb mais la forte proportion d'asphalte en cette fin de saison sera un bon atout pour le pilote Citroën. Il sera également aidé par Xevi Pons, François Duval, et par son coéquipier Dani Sordo pour prendre des points à Gronholm.

On se souvient il y a trois semaines, Loeb terminé second du rallye de Nouvelle-Zélande a seulement 3 dixièmes de seconde de Gronholm. Une deuxième place donc amer, mais le pilote Citroen reste optimiste. « Je ne suis pas du genre à ressasser et ce n'est pas le plus mauvais souvenir de l'année. Je préfère finir avec un tel écart que relégué à une minute, sans savoir pourquoi ou sans jamais avoir pu me défendre. En Nouvelle-Zélande, la bagarre avec Marcus Grönholm a été d'une rare intensité. On fait du rallye pour vivre des moments comme cela. Je retiens aussi la manière dont cela s'est déroulé. Hormis lorsque nous n'avions pas les pneus les mieux adaptés et le dernier jour, quand nous sommes les seuls à avoir subi la pluie, nous avons toujours pu rivaliser. La Citroën C4 WRC s'est montrée remarquablement performante, ce qui démontre que le travail de toute l'équipe porte ses fruits. Nous savons que, potentiellement, nous sommes en mesure d'essayer de nous imposer sur toutes les manches restantes. Compte tenu de notre situation au Championnat, c'est important. »

« Il serait faux de dire que nous sommes uniquement performants sur le goudron. Les saisons précédentes, et cette année encore, nous nous sommes aussi imposés sur la terre. Pourquoi sommes-nous si compétitifs sur l'asphalte ? Je ne crois pas qu'il y ait de secret et, s'il y en a un, on va essayer de le garder encore quelques années ! Peut-être que les Finlandais, qui réussissent à être en permanence à la limite sur la terre, ont plus de mal à le faire sur le goudron alors que c'est plus facile, plus naturel pour moi, » continue l'homme de 33 ans.

Loeb aime l'Espagne et ses routes, mais ce n'est pas pour autant qu'il regardera le paysage. Le français veut emporter un 4eme titre, et pour cela, une victoire est nécessaire ce week-end. « C'est toujours agréable de venir en Espagne. C'est un beau rallye avec de belles routes qui réclament un pilotage typé circuit que l'on ne rencontre pas dans les autres épreuves sur cette surface. Il y a de gros appuis, il faut s'appliquer et soigner ses trajectoires. Voilà pour les aspects positifs. J'apprécie, en revanche, moins les cordes profondes qui apparaissent au deuxième tour. Pour ne pas sortir de la trajectoire, nous sommes obligés d'y plonger dedans et cela ne me plaît pas. La marche est parfois haute et, lorsqu'on revient sur la route, on se fait secouer en risquant d'endommager la voiture, une jante ou les pneumatiques. L'objectif sera d'essayer de nous imposer en espérant que des concurrents s'intercalent entre nous et Marcus. »
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top