Flavio Briatore en toutes confidences... Alonso ? possible

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© /
Alors que la saison 2007 est sur le point de se terminer avec le rendez-vous brésilien dans quelques jours, Flavio Briatore de chez Renault tire le premier bilan de cette année.

Tout en faisant aucune annonce officielle, il livre ses sentiments sur les performances de ses pilotes, Kovalainen et Fisichella, et répond aux diverses rumeurs qui font l'actualité du moment. C'est le cas d'un certain Alonso qui bloque le marché des transferts et qui si il prenait la décision de revenir au sein de la team française, ferait le bonheur de son directeur...

Flavio, quel regard portez-vous sur la saison 2007 de Renault ?
« Elle a été décevante, mais elle a également été riche d’enseignements pour la prochaine saison. Nous devrions revenir encore plus forts. D’une certaine manière, notre déficit en performance cette année était la conséquence de la saison 2006, à la fin de laquelle nous avons dû nous battre encore plus dur pour compenser la perte des amortisseurs de vibrations. Nous avons commencé notre programme 2007 un peu tard et nous avons eu du mal à nous adapter aux pneumatiques Bridgestone. Cela nous déstabilisés et nous n’avons pas pu refaire notre retard pendant la saison. »

La Renault 2008 pourra-t-elle viser la victoire ?
« Il ne sert à rien de dire ce genre de chose aujourd’hui, cinq mois avant la première course. Mais je ne vois aucune raison logique nous empêchant de jouer la victoire l’année prochaine. Nous savons aujourd’hui comment concevoir un châssis adapté aux pneumatiques Bridgestone, ce que nous ne savions pas faire il y a un an. De plus, les résultats de la soufflerie pour la R28 sont prometteurs. Enfin, l’équipe est la même : elle n’a pas oublié comment on dessine une voiture rapide. J’ai un bon pressentiment et je pense que nous pourrons revenir à un niveau plus normal la saison prochaine. »

Parlez-vous des performances de vos deux pilotes, Giancarlo Fisichella et Heikki Kovalainen…
« Giancarlo a fait un bon travail, solide, cette année. Son atout, c’est son expérience et cela a été très important pour nous au début de la saison, lorsque le comportement de la voiture n’était pas bon. Regardez les courses comme Monaco : il y a tiré 100% du matériel à sa disposition. Il sait ce qu’est une voiture capable de jouer le titre mondial et il nous a aidés à guider notre développement. Je suis très content de lui. En ce qui concerne Heikki, les débuts ont été difficiles. Mais depuis le milieu de la saison, le talent dont nous parlions à son sujet a fait surface. Lorsque vous débutez en F1, il est difficile de briller dans une voiture qui n’est pas au top. Pour moi, Heikki a été une des révélations de la saison. Il s’améliore à chaque course. »

Quand annoncerez-vous l’identité de vos pilotes pour la saison 2008 ?
« Il n’y a aucune urgence à ce stade. Lorsque nous serons prêts et lorsque nous aurons pris une décision, nous ferons une annonce. Mais nous sommes en bonne position et les différentes options que nous considérons sont bonnes. »

Fernando Alonso fait-il partie de ces options ?
« Tout le monde a beaucoup parlé à ce sujet, mais Fernando a un contrat avec une autre équipe pour 2008. Pour le moment, il se concentre sur le championnat 2007 et il essaie de remporter un troisième titre consécutif. Comme je l’ai déjà dit, nous serions très heureux de l’accueillir chez Renault s’il était libre. »

L’équipe a fourni des moteurs à Red Bull Racing cette année. Un succès ?
« Je pense que oui. Notre moteur est fiable et compétitif, notre approche a reposé sur l’ouverture et le fair-play. Red Bull a bénéficié du même équipement et du même soutien technique que l’équipe Renault et cela est une situation unique dans le paddock. Ses performances ont également démontré la qualité de la technologie Renault. »

L’année dernière à la même époque, Renault se battait pour un titre. Aujourd’hui, qui selon vous pourra s’emparer de la couronne ?
« Je pense que les trois pilotes à la lutte ont une énorme pression sur les épaules. Et dans ces conditions, c’est le leader du classement qui doit gérer la pression la plus forte. Pour moi, le favori reste Fernando. Il a l’expérience, il est déjà passé par là et il toujours été très rapide à Interlagos, un circuit atypique et difficile. Je pense qu’il bénéficiera d’un traitement équitable et il a la force mentale pour accomplir sa mission. Mais beaucoup d’autres facteurs pourront intervenir et jouer un rôle : Massa, ou bien encore d’autres équipes. Ce sera un week-end sous haute tension, une fantastique vitrine pour la F1. »

D'après l'ING Renault F1 Team
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top