Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La FIA est au courant de l'affaire de tricherie depuis le Brésil 2008

F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© Piquet père à gauche accompagné de Piquet Jr. à droite. Protagonnistes dans l'affaire de tricherie du GP de Singapour 2008. L'affaire n'a ensuite éclatée au grand jour que le 31 Août 2009 /

Nelson Piquet Senior, père et manager de l’ex-pilote Renault F1 a révélé dernièrement avoir déjà fait part de ses propos l’an dernier à la FIA. Aucune action ne pouvait pourtant être entreprise tant que Nelson Piquet Jr. ne faisait sa déclaration officielle.

Toujours dans l’attente du Conseil Mondial de la FIA, lundi prochain sur l’affaire de tricherie, le clan Piquet continue ses révélations. Ainsi, Piquet Senior a confirmé avoir déjà contacté la FIA (Fédération internationale de l’Automobile) lors du Grand Prix du Brésil 2008 pour dénoncer les faits plus. Il aurait ainsi communiqué directement avec Charlie Whiting, directeur de course.

« Quand j’ai vu l’accident à Singapour, je ne pouvais pas y croire. J’ai fait de la course automobile toute ma vie. Alors je suis allé voir mon fils et il m’a dit que oui, on lui avait demandé de taper le mur. Je lui ai rappelé qu’il aurait pu être blessé ou même blesser quelqu’un d’autre. Il m’a répondu qu’il savait que c’était une mauvaise chose, mais que peu importe. »

« Alors au Brésil, je suis allé voir Charlie [Whiting]. » Le directeur de course aurait alors informé la FIA mais sans preuve, ne pouvait ouvrir de dossier. Nelson Piquet Senior a ensuite contacté Mosley, lui affirmant qu’ « aucune preuve n’existe si Piquet ne vient pas me voir. »

Plusieurs grands quotidiens sportifs anglais et italiens ont publié le récit de Piquet père. The Daily Mirror affirme ainsi que c’est le père qui a convaincu le fils d’aller devant les tribunaux : « J’ai de l’argent pour avoir les meilleurs avocats. Qu’y a-t-il de mal à faire éclater la vérité. Nous n’avons rien à perdre. »

Ce n’est qu’une fois licencié par Renault que Piquet Jr. a fait part de son témoignage à la direction de la FIA.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut