F1 - Les secrets des monoplaces de Formule Un version 2011

A peine trois semaines d'essais se sont écoulées entre Valencia, Jerez et Barcelone que nos yeux ont pu se régaler en contemplant les lignes des nouvelles machines. Mais que cachent vraiment ces courbes épurées, chargées, osées ou conventionnelles ?  Icon For Chat#6  4
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Williams FW32
© LAT / Williams FW32
Les équipes ont abattu leurs premières cartes. Et une première hiérarchie se dessine même, bien qu'il soit encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives. Ce que l'on peut en revanche noter, c'est la diversité des choix techniques et des innovations retenus par les équipes en ce début d'exercice 2011, chose de plus en plus difficile aujourd'hui compte tenu des règlements draconiens imposés par la FIA. Ainsi, certaines tendances apparaissent et se généralisent, d'autres sont uniques car plus ambitieuses. Plus ou moins belles, plus ou moins efficaces, plus ou moins "bling bling", toutes ces monoplaces ont un petit quelque chose, tâchons de le découvrir à travers l'étude de certaines d'entre elles.

La Red Bull RB7, une reine menacée

La RB7 n'est pas une révolution, loin s'en faut. On ne change pas un concept qui gagne, a fortiori champion en titre. La monoplace autrichienne est bien une évolution de la RB6 de 2010. On le voit d'abord à l'avant, au niveau du museau, où il y a peu de différences par rapport à la machine de l'an dernier. Pas de grandes nouveautés donc jusqu'à l'habitacle de la voiture, exception faite des deux dérives latérales de chaque côté du cockpit, moins accentuées. Les pontons et l'entrée d'air sont eux aussi fidèles au concept mis en place depuis 2009 par Adrian Newey (directeur technique de Red Bull Racing) et n'apportent rien de nouveau. En revanche, interdiction du f-duct oblige, le conduit servant à cette innovation n'est plus, tout comme l'aileron de requin. Les changements les plus significatifs se remarquent dans la zone de l'extracteur : en effet, qui dit interdiction du double diffuseur par la FIA dit travail redoublé pour compenser les pertes d'appuis induites dans la partie postérieure de la monoplace. Il s'agit d'ailleurs sans doute d'un élément qui fera encore la différence en 2011. La RB7 a également suivi un "régime minceur" autour du diffuseur afin de maximiser la quantité d'air qui le traverse et ainsi accroître les appuis dans cette zone. La suspension arrière, toujours à tirants, est plus épurée, et les échappements sont toujours conçus de manière à alimenter le diffuseur, même si cet effet est plus minime que l'an passé. Les ailerons étant très susceptibles d'évoluer dans les prochaines semaines, nous noterons simplement le flap vertical très effilé présent au centre de l'aileron arrière et renfermant sans doute le petit moteur servant à actionner l'aileron arrière mobile...

La Ferrari F150th Italia, plus méchante qu'on ne le croie

Ferrari n'a pas fait de vagues avec cette monoplace, assez conventionnelle. Mais les Italiens y sont allés par petites touches dans de multiples domaines, sans jamais remettre totalement en cause un concept qui marchait plutôt bien en 2010. Le train avant est assez différent de celui de la F10 : le museau est définitivement plus haut, afin de maximiser le flux d'air parcourant le fond de la monoplace, et les dérives latérales de chaque côté de l'habitacle ont disparu. Les pontons diffèrent aussi profondément sur cette Ferrari, avec des entrées d'air réduites et situées plus en hauteur, ce qui permet de libérer de l'espace dans leur partie basse et de mieux diriger le flux d'air. Comme ses consœurs, la F150th Italia a évolué au niveau du diffuseur: les gaz d'échappements sont toujours soufflés sous les suspensions arrières qui restent à poussoir.

La Mercedes W02, policée pour mieux briller

La Mercedes est l'une des machines les plus attendues de 2011. Et déjà l'une des plus controversée. Et pour cause : la firme à l'étoile veut remporter des courses. Pour cela, plus le droit d'être petit joueur, il faut attaquer ! La voiture de Rosberg et Schumacher a donc subi de profonds changements;le museau est définitivement plus haut et plus plat que celui de la W01, et deux imposantes dérives latérales sont présentes, au contraire de Red Bull et Ferrari. La prise d'air revient à une forme plus traditionnelle et le capot moteur présente une ligne très simple. Les flèches d'argent sont très travaillées au niveau des pontons, qui sont plus creusés au niveau des entrés d'air notamment, et plus épurés dans leur partie postérieure. Les sorties de gaz d'échappements sont toujours très basses et soufflent dans le diffuseur. Enfin, la suspension arrière est à poussoir.

La Lotus Renault GP R31, différente pour faire la différence

Genii capital semble avoir insuffler un nouveau souffle à la structure d'Enstone. En effet, personne n'y avait réellement pensé au point de l'intégrer au concept même d'une monoplace, et pourtant les ingénieurs britanniques l'ont réaliser. Exit le soufflage bas ne servant plus à grand chose avec l'interdiction du double diffuseur, mais bienvenue au soufflage par l'avant ! Difficile à identifier car difficile à photographier, les sorties de gaz d'échappements sont situées à l'avant des pontons sur la R31, une première. A quoi cela sert-il ? Théoriquement à compenser la perte d'appuis due à la suppression de la combinaison double diffuseur + soufflage bas, le duo gagnant de 2010, en maximisant le flux d'air parcourant les côtés de la monoplace et alimentant le diffuseur. Diffuseur simple mais plus d'air, donc autant d'appuis qu'en 2010, telle est l'équation sur laquelle mise Lotus Renault. Un concept qui semble prometteur.

Voici donc les principales tendances qui se dégagent de ce début d'année 2011. Williams ou encore Toro Rosso pourraient également créer quelques surprises. Mais pour avoir une idée plus précise des forces en présence, attendons la première manche de ce championnat, qui semble encore plus indécis que jamais.
Partager
 Icon For Chat#6  4 commentaires

    Icon For Contact#1
    Depy, 23 Feb. 2011, 20:40

    Pas mal ce petit article. Je le considère néanmoins plus comme un article d'étude visuelle que vraiment technique. J'avais déjà lu quelques articles de ce genre sur un autre site, mais induire un peu de technique sur ce site lui fait le plus grand bien :) Étant donné que je ne me considère pas comme une référence en la matière, je lis tout ça avec grande attention, chaque terme, chaque détail.


    Icon For Contact#1
    juju, 23 Feb. 2011, 20:54

    Merci Depy ;) Je me suis en effet concentré sur une étude visuelle des monoplaces, car les autres trouvailles sont encore secret défense pour l'instant. Mais outre les échappements de la R31, la lotus renault renferme bien d'autres solutions astucieuses, par exemple... On en saura plus en Australie!


    Icon For Contact#1
    nioulargo, 23 Feb. 2011, 21:57

    @juju@ mais tu as raison car misà part les études visuelles on ne peut pas trop se hasarder à grand chose....les medias disent beaucoup de choses mais tu as dis les choses les plus importantes et les rares choses à peu près certaines....autant que l'on puisse etre certains hihi


    Icon For Contact#1
    jean, 24 Feb. 2011, 6:29

    http://www.standf1.com/news/mclaren/f1-la-mclaren-et-la-renault-sont-les-plus-interessantes-109174 Là, il ne parle même pas de Red Bull et Ferrari mais de mclaren, lotus renault et williams!! intéressant... Ça serait vraiment génial s'il pouvait y avoir tout ça dans la course au titre!!


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top